(publicité)
(publicité)
(publicité)
Première Vision Denim franchit le cap des 10 ans

Le groupe Première Vision se réjouit de la bonne tenue de son salon Denim qui a célébré sa vingtième édition les 14 et 15 novembre derniers dans une atmosphère conviviale avec un double événement. “Largement plébiscitée, la dimension expérientielle du salon, renforcée cette saison, a connu un vif succès, grâce à une programmation inédite et pointue : sur le salon réservé aux professionnels, comme au sein de la toute première Denim Pop Up Street ouverte au public dans le quartier mode et culturel du Marais parisien, rue de Vertbois. »

2000 visiteurs sont venus découvrir les innovations et les développements créatifs pour la saison printemps été 19 ; des innovations proposées par 80 entreprises exposantes issues de 17 pays. Une fréquentation stable, “selective et diversifiée”. Des visiteurs internationaux pour la plupart (66 pour cent) issus de 50 pays. Soit 1100 entreprises aux profils variés: autant de nouvelles cibles pour les exposants dans un marché en pleine évolution.

Première Vision Denim franchit le cap des 10 ans

« L’ensemble de la chaine de valeur de l’industrie du denim est en pleine mutation culturelle et structurelle » indique le porte-parole du salon. Les nouvelles générations de consommateurs répondent à des codes différents, et la communauté internationale du denim, jusqu’alors homogène, se compose aujourd’hui d’une multitude d’acteurs aux profils très variés et aux valeurs nouvelles qu’il faut désormais intégrer.

Mai 2018 : nouveau lieu pour le salon Denim Premiere Vision

Denim Première Vision a pris en compte les évolutions de ce marché en pleine transformation : « les signes de dynamisme perçus lors de cette dernière édition augurent des sessions futures optimistes ». Parmi les points forts du salon, les visiteurs ont notamment apprécié le nouvel espace dédié aux petites quantités : une sélection de confectionneurs, délaveurs et finisseurs capables d’offrir une flexibilité des volumes de production.

Première Vision Denim franchit le cap des 10 ans

En mai 2018, le salon changera de destination. Au sud-est de la capitale, dans le 12 ème arrondissement parisien plus précisément, Denim Première Vision a choisi de s’installeur au Parc Floral de Paris les 23 et 24 mai prochains. Un lieu de caractère, et surtout facile d’accès. Les organisateurs proposeront un format revisité pour leurs stands, dans un esprit « boutique ». Un format jugé plus adapté aux nouveaux comportements des acteurs de l’industrie et de la mode.

Credit photo: Denim Premiere Vision, © Alexandre Gallosi

L'IAF et Modint accueilleront la 34ème Convention mondiale de la mode. La Fédération internationale du vêtement (FIA) a en effet décidé d'accueillir la Convention, avec l'association néerlandaise de mode et de textile Modint, dans la ville de Maastricht, les 9 et 10 octobre 2018. La décision a été prise par le conseil d'administration de l'IAF, lors de la 33ème convention mondiale de la mode, à Rio de Janeiro.

L'IAF est une fédération mondiale unique,réunissant des associations de l'industrie de la mode, des marques, des détaillants et des fournisseurs majeurs de l'industrie. Parmi les précédents intervenants, on trouve des responsables de PVH, H&M, Hugo Boss, Desigual, Disney, VF, Zegna, Esquel et Escada, ainsi que McKinsey, BCG, l'OIT, la Banque mondiale et l'OCDE. La Convention est un événement bien établi, réunissant des leaders de l'industrie de la mode, de plus de 20 pays. En plus de cela, les visiteurs se familiariser avec la chaîne d'approvisionnement de la mode locale du pays hôte.

« En tant que ville et région, nous sommes heureux de contribuer au succès de cette convention, principalement parce qu'elle aide à positionner à l'international l'industrie de la mode et l'industrie créative », a déclaré Jurgen Moors, directeur du Bureau des congrès de Maastricht. « Ces industries sont toutes deux bien établies à Maastricht. Il est passionnant de voir Maastricht aux côtés de villes hôtes telles que Mumbai, Hong Kong, New Delhi et Shanghai. »

La convention elle-même se tiendra à l'hôtel Crowne Plaza à Maastricht.

Succès pour la 7ème édition de Premiere Vision Istanbul

Du 18 au 20 octobre dernier, la 7ème édition de Première Vision Istanbul a enregistré une fréquentation en hausse de 10% par rapport à l’édition 2016 avec 7 652 visites en trois jours. Les 108 exposants venus de Turquie, de Corée du Sud, d'Italie, du Japon, du Liban et du Pakistan, ont pu présenter leurs collections, pour la saison automne-hiver à venir, devant des spectateurs venus du monde entier.

Les visiteurs ont pu assister entre autres aux cinq sessions des visites guidées intitulées “Parlons mode”. L'université turque Okan était représentée par quatre équipes d'étudiants qui ont pu exprimer leur créativité dans l’ “Open Fashion Studio”. Travaillant à partir d'un brief donné par l'équipe de mode de Première Vision, ces designers en herbe ont créé des prototypes de sacs en utilisant des tissus fournis par les exposants de Première Vision Istanbul. C’est le projet «Shadow of the Magical Forest» qui a été récompensé par le jury composé de personnalités turques de la mode telles que le styliste Arzu Kaprol ou encore Engin Ertugrul, le directeur marketing de la marque YKK mais aussi la française Sabine Le Chatelier directrice mode adjointe de Première Vision.

Photo : Facebook Premiere Vision Istanbul -
Succès pour FashionTech Expo

Plus de 800 visiteurs ont découvert Fashiontech Expo. Pour la 5ème édition de l’événement annuel qui, depuis 2014, réunit les pratiques émergentes, les initiatives récentes et les conceptions innovantes de la mode contemporaine.

18 exposants ont présenté, et certains pour la première fois, leurs projets, produits et services mode dans 3 catégories d’innovation mode : mode en mutation / mode high-tech / mode éco-citoyenne. Ils ont été sélectionnés, suite à l’appel à projets FashionTech Expo lancé en juillet 2017.

Succès pour FashionTech Expo

« FashionTech Week c'est à l'origine la volonté de quelques entrepreneuses bientôt rejointes par des écoles, des créateurs, chercheurs, professionnels divers et engagés, de créer un événement mode ancré dans notre ère, numérique donc, en phase avec ses enjeux », a déclaré Alice Gras, fondatrice de Hall Couture et organisatrice de la FashionTech Week depuis 2014. « Nous y voyons une opportunité de mettre en valeur les initiatives mode innovantes, audacieuses et durables qui représentent l'avenir de notre secteur. »

FashionTech Week Paris est organisée pour et avec les acteurs du territoire et s’inscrit dans un mouvement général d’accompagnement, d’ouverture et de croisement entre les disciplines. Cet ancrage local vise à mettre en valeur et à développer l’écosystème de proximité de la filière de la mode innovante. La Fashiontech est la première association parisienne, créée en juillet 2015, pour réunir et fédérer les écosystèmes de la mode et de la technologie dans une perspective de développement durable.

Photo : Fashiontech

Pitti Little Movie, le thème du prochain Pitti Uomo

Le cinéma sera le thème qui reliera tous les salons Pitti, au cours des six premiers mois de l'année. Pitti Bimbo a conçu pour cette édition une sorte de festival du film, où chaque lieu représente un genre spécifique.

À la Fortezza, lieu qui héberge le Pitti Uomo, les panneaux d'affichage seront des affiches de films, choisies parmi les œuvres réalisées par les illustrateurs du Salon du livre pour enfants de Bologne, qui ont été retravaillées graphiquement sous la direction artistique de Sergio Colantuoni.

Pour son édition 2018, le Pitti Immagine Uomo accueillera deux invités de prestige. Il s’agit des designers japonais, Jun Takahashi et Takahiro Miyashita. Ces deux créateurs de renommée internationale présenteront pour la première fois leurs collections masculines, le 11 janvier 2018 lors de la neuvième édition du salon dédié à la mode masculine de Florence en Italie.

La neuvième édition du Pitti Immagine Uomo aura lieu en quatre jours du mardi 9 janvier au vendredi 12 janvier 2018 à Florence.

Photo : Facebook Pitti Uomo

Messe Frankfurt continue son expansion dans le textile africain

Messe Frankfurt intensifie son implication dans le textile en Afrique avec le Maroc, l’Ethiopie et l’Afrique du Sud qui correspondent aux régions textiles les plus importantes d'Afrique pour le secteur textile.

D'abord en Ethiopie, puis l'Afrique du Sud et bientôt le Maroc, Messe Frankfurt élargit son portefeuille de salons commerciaux textile, sur le continent africain. Avec sa future coopération avec les deux salons Maroc in Mode et Maroc Sourcing, le leader mondial des salons textiles étend sa présence en Afrique du Nord Ouest.

« À l'avenir, notre réseau s'étendra à travers d'importantes régions textiles d'Afrique et englobera les principaux salons du continent émergent », explique Olaf Schmidt, vice-président des textiles et des technologies textiles de Messe Frankfurt. « Avec notre engagement en faveur de l'Ethiopie, de l'Afrique du Sud et, à l'avenir, du Maroc, nous avons créé d'excellentes conditions pour soutenir les développements positifs dans l'industrie textile africaine. »

La population active la plus importante dans le monde devrait être en Afrique d'ici 2034

Les changements démographiques, l'urbanisation croissante et les changements dans les forces économiques favorisent la croissance de l'économie africaine et ont un impact significatif sur l'industrie textile. Selon le rapport économique de l'ONU sur l'Afrique 2017, l'Afrique a la population qui croît le plus rapidement. La population actuelle d'environ 1,2 milliard de personnes fera plus que doubler d'ici 2050. Le nombre de travailleurs sur le continent africain augmente également rapidement. La population active la plus importante (1,1 milliard) dans le monde devrait être en Afrique d'ici 2034. Ces changements démographiques font fortement augmenter la consommation des particuliers et des entreprises, ce qui profitera principalement aux marchés économiques régionaux.

Le Maroc en particulier offre un grand potentiel pour le commerce de vêtements. La proximité du Maroc à d'importants marchés de la mode tels que l'Europe et les Etats-Unis, divers accords de libre-échange et un taux de croissance économique récent de 4 pour cent (Nachrichten für den Außenhandel, NfA, 19 janvier 2017) créent un climat d'affaires sûr. Les salons Maroc in Fashion et Maroc Sourcing, qui existent depuis 2014, accueillent actuellement près de 120 exposants venus du Maroc, de Tunisie, d'Egypte, de Turquie, de Chine et d'un certain nombre de pays d'Europe de l'Ouest.

Les salons commerciaux sont considérés comme un point névralgique de la Fast fashion et pas seulement de la mode actuelle, du denim, de la lingerie et de la maille, mais aussi des vêtements de sport et de loisirs, des vêtements de travail et des accessoires. Messe Frankfurt sera d'accord sur une coopération avec AMITH (Association Marocaine des Industries du Textile et de l'Habillement), l'organisateur de l'événement, pour la prochaine édition. Le salon se tiendra les 26 et 27 octobre 2017 sur le circuit Exhibition Park Hassan à Marrakech.

L'Afrique du Sud est la puissance économique la plus forte du continent et l'un des plus grands marchés de consommation. Le pays possède le secteur de vente au détail le plus puissant et est le meilleur réseau de tous les pays africains. Ce réseau international et ses accords de libre-échange régionaux font de l'Afrique du Sud un centre important pour le commerce avec les autres pays africains ainsi qu'avec les pays du Pacifique voisins tels que la péninsule arabique et l'Inde.

Source Africa a été fondée en 2014 en tant que salon professionnel pour les producteurs africains de tissus, d'accessoires, de vêtements, de chaussures et d'articles en cuir, il s'adresse non seulement aux acheteurs commerciaux africains mais aussi aux fabricants internationaux de vêtements et de mode. La cinquième édition du salon aura lieu les 20 et 21 juin 2018 au Centre international des congrès (CTICC) au Cap. ATF Expo ouvrira ses portes au même endroit du 21 au 23 novembre 2017.

En Afrique de l'Est, l'Éthiopie est devenue un pays de fabrication sous contrat attrayant pour l'habillement et la maroquinerie, grâce à la stratégie du gouvernement consistant à se concentrer sur l'industrie. L'Éthiopie bénéficie également d'accords de libre-échange tels que l'AGOA qui visent à promouvoir l'économie africaine. Avec l'Africa Sourcing and Fashion Week (ASFW), Messe Frankfurt a un partenaire solide à ses côtés depuis la dernière édition en octobre 2017. Des filiales des trois marques de commerce équitable Texworld, Apparel Sourcing et Texprocess ont été intégrées à Africa Sourcing & Fashion Week pour la première fois. C'est une plateforme d'approvisionnement pour les entreprises de mode principalement européennes et américaines. La septième édition a réuni près de 200 exposants internationaux.

Photo : Texworld Paris

Deux designers japonais invités au Pitti Immagine Uomo 2018

Pour son édition 2018, le Pitti Immagine Uomo accueillera deux invités de prestige. Il s’agit des designers japonais, Jun Takahashi et Takahiro Miyashita. Ces deux créateurs de renommée internationale présenteront pour la première fois leurs collections masculines, le 11 janvier 2018 lors de la neuvième édition du salon dédié à la mode masculine de Florence en Italie.

“Nous sommes très heureux que Jun Takahashi, qui est à la pointe de la mode avant-gardiste depuis plus de vingt-cinq ans, ait choisi Pitti Uomo pour présenter sa collection masculine en exclusivité. Quant à Takahiromiyashita, ce sera son premier défilé sur la scène de Pitti Uomo et nous attendons l'événement avec impatience. Premièrement, parce que nous avons toujours eu beaucoup d’estime pour ses précédents défilés avec son premier label, Number (N) ine, et aussi, parce que ce sera son premier défilé en dehors du Japon.” déclare Lapo Cianchi, le directeur de la communication et de l'événementiel chez Pitti Immagine.

Deux designers japonais invités au Pitti Immagine Uomo 2018

Créateurs et amis de longue date

Jun Takahashi qui a déjà présenté une collection masculine en 2009 avec Pitti Uomo, est un habitué des Fashion Week parisienne. Takahiro Miyashita a quant à lui déjà présenté ses collections masculine lors des fashion week parisienne avec sa marque Number (N) ine mais ce sera la première fois qu’il présentera la collection Takahiromiyashita The Soloist en dehors du Japon. En plus de présenter leurs défilés au même moment, les deux créateurs japonais Jun Takahashi et Takahiromiyashita sont également amis depuis la fin des années 1990. Ils se sont rencontrés lorsque Takahiromiyashita lançait ses tous premiers défilés à Tokyo.

«Nous pensons que, indépendamment les uns des autres, Takahashi et Miyashita - avec leur inspiration personnelle, leur design, leur style et leurs méthodes de production intransigeantes - sont des figures extraordinaires de la scène de la mode contemporaine. Et nous sommes très heureux de fournir une plate-forme pour exprimer leur amitié de longue date qui provient de leurs origines culturelles et sociales partagées, en commençant par la scène punk de rue de Tokyo et une passion pour la musique. ", ajoute Lapo Cianchi. La neuvième édition du Pitti Immagine Uomo aura lieu en quatre jours du mardi 9 janvier au vendredi 12 janvier 2018 à Florence.

Photo : Facebook Pitti Uomo
Le premier festival de Mode ouvert à tous

La première Fashion week Off s’installe à Paris. La 1ère édition d’Open Mode Festival aura lieu les 17, 18 et 19 novembre prochains. Elle invite le grand public à découvrir le talent de nombreux créateurs textiles qui s'inspirent des courants urbains, à la Grande halle de la Villette, à Paris.

Stylistes, performeurs, danseurs, maquilleurs et coiffeurs, photographes, bureaux de tendances, influenceurs dévoilent leur savoir-faire et viennent créer avec le public la mode de demain. Open Mode place en effet le public au centre de l’événement, qui devient jury. Il désignera son créateur préféré et pourra s’initier au maquillage et à la couture lors de performances live autour du savoir-faire à la française comme la broderie, les impressions sur textiles, tissages, cours de couture, etc.

« Open Mode, c’est aussi une nouvelle vision de la mode plus urbaine et anti-système : une mode inscrite dans son époque bien qu’en constante évolution, mode qui s'inspire de divers courants musicaux, de la danse, de la singularité de chacun et même d'époques révolues, une mode née de la rue et pour la rue », explique le festival.

Les collections de ces jeunes designers sont unies par leur caractère urbain, casual et streetwear et leurs multiples influences. Open Mode s’engage en présentant une mode plus responsable en lien direct avec le client, influencée par les questions politiques et sociétales, qui intéresse tous les milieux et tous les âges.

Photo : Open Mode Festival

Denim Première Vision fête ses 10 ans autour d’un double événement

Pour célébrer le denim sous toutes ses facettes –business, culture et mode-, Denim Première Vision organisera les 14,15 et 16 novembre prochains un double événement aux accents à la fois festifs et institutionnels. De quoi fêter en grande pompe les dix ans de la manifestation. Le salon, tout d’abord. Il se tiendra au Paris Event Center (PEC) et s’attèlera plus que jamais à mettre en lien les acteurs de la filière : 75 exposants internationaux sélectionnés par un comité d’experts, qu’ils soient Tisseurs (49 pour cent), confectionneurs/ délaveurs/ finisseurs (26 pour cent), fabricants d’accessoires (15 pour cent), développeurs de technologies, organismes de promotion et prestataires de services, filateurs. Le tout en répondant aux mutations du marché et notamment à l’évolution des valeurs que véhicule le denim.

Le salon s’articulera autour de 4 temps fort : un point de vue mode multiple avec des séminaires, un vintage market, une interprétation créative de la saison été 2019 par 8 designers internationaux (16 silhouettes imaginées et réalisées avec une sélection d’exposants) ; une offre distinctive enrichie d’un nouvel espace dédié aux petites quantités (baptisé SMQ Corner : Small Minimum Quantities) ; 8 workshops et conférences autour de 5 enjeux majeurs identifiés par les organisateurs du salon : les nouvelles valeurs socio-culturelles du denim, la mode au cœur du denim, les clés du succès du produit denim, l’économie circulaire et les nouveaux business models, l’évolution de la chaine de valeur. Et enfin, dernier temps fort : un évènement festif avec food trucks, DJ set.

Deuxième évènement, un pop-up street qui se tiendra en plein cœur du Marais, au 14 rue de Vertbois, le 15 et le 16 novembre avec une inauguration le 14 au soir. Ouvert au grand public comme aux professionnels, aux amoureux de la mode et du denim, cet évènement éphémère célèbrera la culture denim mixant inspirations, expériences shopping et ateliers participatifs au sein d’une douzaine de boutiques.

Un marché du denim plus responsable

Aux pure-players, cible historique du salon qui en est à sa vingtième saison, se sont ajoutés au fil des années de nouveaux acteurs : leurs aux codes ont changé, leurs profils et leurs attentes se sont diversifiés. Les organisateurs du salon confirme que le marché a accéléré son orientation mode : l’intégration du denim dans les collections de marques et de créateurs de mode issus du luxe croit de manière exponentielle.

« Que ce soit le prêt-à-porter moyen et haut de gamme ou les pure players du Web, les retailers, mais aussi de nouvelles générations de designers et de consommateurs, de multiples communautés gravitent désormais dans la sphère du denim » indique le porte parole du salon. Une vision plus fraiche et décomplexée du denim semble s’imposer. « Cette vision se manifeste par une vague de self-expression, par une envie de sur-mesure, de personnalisation, le tout dans un climat plus joyeux, en quête d’optimisme, avec une forme d’impertinence et d’humour, qui se détache des valeurs historiques du denim, à savoir la rébellion ».

Ce marché en mutation est par ailleurs porté par de nouvelles valeurs d’éco-responsabilité et par une culture digitale omniprésente et grandissante. « Nées avec le digital et immergées dans la culture de la technologie et de l’information immédiate, ces générations suivent des codes et des valeurs qui impactent directement les marques, la distribution, le développement de collaborations, la communication » indique les organisateurs. Face à ces évolutions sociétales et culturelles, le marché et la filière s’adaptent à travers un certain nombre d’initiatives structurantes qui touchent la création, la production au sens technologique du terme, la répartition géographiques des zones de production mondiales, et enfin le mix produit. Pour les jeunes générations, la responsabilité́ est en effet devenue un prérequis à la création, au développement produit, au choix des matières. Elle impose des évolutions structurelles à l’ensemble de la chaine de valeur de production. Autant de pistes de réflexion qui permettront aux visiteurs de mieux comprendre le denim à travers les yeux de la génération Z.

Denim Première Vision fête ses 10 ans autour d’un double événement En Octobre FashionUnited se centrer sur le monde du jeans. Pour accéder à tous nos articles sur le denim, cliquez ici.

Crédit photo : Fade Out Label - Patrick Jendrusch

Succès pour les salons de Messe Frankfurt France

Les salons de mode de Messe Frankfurt France ont connu des niveaux d’affluence record. Apparel Sourcing, Avantex, Shawls & Scarves, Texworld et Texworld Denim Paris enregistrent une fréquentation inégalée de 15 473 visiteurs, soit une augmentation de 13,9 pour cent par rapport à septembre 2016, pour l’édition de septembre 2017.

« La montée en gamme des matières et des savoir-faire en confection, constatée au fil des éditions, se confirme une fois de plus », a déclaré Michael Scherpe, président de Messe Frankfurt France. « Les nouvelles propositions comme Texworld Denim, les services innovants et adaptés comme le partenariat d’accélérateur d’affaires de Business Beyond Borders de la Communauté européenne et l’internationalisation illustrée par un nombre très important de pavillons nationaux, participent à l’évolution constructive de l’offre des salons. »

« Le Cambodge, invité d’honneur, avec la présence du Ministre du commerce Pan Sorasak, a d’ailleurs proposé des solutions très stimulantes et performantes », ajoute-t-il. « Autant de facteurs qui ont contribué à la vitalité et au dynamisme des affaires engrangées. Tous salons confondus, les exposants nous ont rapporté l’extrême qualification des visiteurs. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, les salons Apparel Sourcing, Avantex, Shawls & Scarves, Texworld et Texworld Denim Paris font figure d’exemple pour le marché de l’industrie textile/habillement. »

Les résultats annoncent le regain général de l’économie mondiale et une confiance retrouvée

Avec 83 pour cent de donneurs d’ordres internationaux, le résultat annonce le regain général de l’économie mondiale et une confiance retrouvée. L’Europe connaît une belle progression de 15 pour cent, dopée par une fréquentation notable des pays voisins comme le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne, rejoints par deux indicateurs du dynamisme de l’industrie, la Turquie et les Pays-Bas. Et les acheteurs russes, présents à 8 pour cent, ont retrouvé le chemin des salons.

L’Asie, avec une hausse de 8,5 pour cent et une percée significative du Japon, enregistre une présence très remarquée de la Corée du Sud et un bon résultat pour l’Inde dont le marché intérieur est l’un des plus actifs.

Le continent Américain est en hausse, avec 7 pour cent. Si le Canada, la Colombie et le Mexique demeurent stables, deux tendances sont à relever : les visiteurs américains ont envoyé un vrai signe de confiance avec une participation accrue et un intérêt prononcé du Brésil.

Le nouveau phénomène Texworld Paris dévoile l’apparition d’un sourcing très actif de la part des cotraitants et décuple les opportunités de business pour les exposants.

« Je suis content ! Nous avons rencontré notre clientèle cible, mais aussi des confectionneurs des marques de prêt-à-porter, en particulier d’Europe de l’est, qui choisissent nos collections pour les proposer à leurs clients. Cela nous permet de multiplier la visibilité de nos tissus », a précisé Tevfik Bulgurlu, directeur de Diva Kumascilik Tekstil, Turquie.

Photo : Texworld Paris