(publicité)
(publicité)
(publicité)
Apparel sourcing Paris s'agrandit et se lance dans le denim

Le salon européen numéro un du sourcing mondial en habillement, Apparel sourcing Paris, poursuit sa lancée exponentielle de progression à 2 chiffres. Avec 600 exposants en septembre 2017, la 13ème édition du salon enregistre une augmentation de plus de 10 pour cent. Le salon aura lieu du 18 au 21 septembre 2017, au Parc des Expositions Paris le Bourget.

Pour sa 13ème édition, Apparel sourcing Paris élargit son offre avec les propositions de 4 nouveaux pays (Kirghizistan, Cambodge, Mexique, Myanmar) et s’engage dans une nouvelle manière d’appréhender le secteur si spécifique du denim grâce à un nouvel espace Texworlddenim. Cette édition accueille une initiative originale avec l’exposition From Workshop to Shop.

Lancement du Texworlddenim

Texworlddenim, s’articule autour d’un tout nouveau concept de stands, facilitateur de découvertes, évolutif avec un mobilier métallique spécifique et une scénographie vitaminée. Le salon aura son propre forum tendances et un espace convivial, le Social village, animé par de nombreuses rencontres et conférences.

« Depuis plus de 6 ans, Apparel sourcing Paris a pour vocation d’apporter à ses visiteurs le meilleur de la confection sur la scène du sourcing international », a déclaré Michael Scherpe, président de Messe Frankfurt France. « A chaque édition, de nouvelles spécialités et de nouvelles zones géographiques sont sélectionnées au regard de critères de choix, tels que l’expertise dans les savoir-faire et les techniques, la réactivité, le bon ratio qualité / prix, l’adaptabilité renforcée des confectionneurs internationaux aux demandes du marché européen. »

De plus l’AICP, l’Académie Internationale de Coupe de Paris, organise un concours pour élire le meilleur élève de Création AICP 2017. L’élection sera réalisée par les visiteurs et les exposants à partir de 15 silhouettes entièrement imaginées, patronnées et montées par les élèves de l’école. Le gagnant remportera un prix spécial salon.

Photo : Apparel sourcing Paris

Le Tranoï lance la première édition de Tranoï en partenariat avec London show Rooms

Tranoï a annoncé sa collaboration avec le LONDON show ROOMS, du British Fashion Council, pour le lancement de la première édition de Tranoi Week, durant la Fashion week de Paris, du 27 septembre au 03 octobre 2017.

Cet évènement se tiendra à la Galerie VNH, au 108 rue Vieille du Temple à Paris. Le lieu se veut un hybride entre le salon, le showroom et la galerie d’art, afin de mettre à l’honneur près de 30 créateurs français et internationaux de prêt-à-porter et d’accessoires.

Seize créateurs britanniques seront représentés : Alighieri, Asai, Dilara Findikoglu, Eudon Choi, Luna Del Pinal, Marta Jakubowski, Mimi Wade, Nabil Nayal, The-Sirius, Richard Malone, Richard Quinn, Roberta Einer, Ryan Lo, Sadie Williams, Samuel Guì Yang et Supriya Lele.

Le showroom est un outil stratégique pour la promotion et le développement des talents

« Un partenariat avec London show Rooms comme coup d’envoi pour la première édition de Tranoï Week ? Que peut-on espérer de mieux ! Nous sommes fiers de soutenir le meilleur de la jeune création londonienne, en leur offrant une visibilité à la hauteur de leur talent », a déclaré David Hadida, président du Tranoï.

Depuis 2008, London show Rooms aide une sélection de créateurs britanniques à se développer hors de Londres. Initié par le British Fashion Council, ce pop- up showroom est un outil stratégique pour la promotion et le développement des talents qu’il représente.

« Nous sommes ravis d’annoncer le nouveau positionnement de London show Rooms du British Fashion Council prenant part à Tranoï Week, renforçant notre place au cœur de la Fashion Week parisienne. Ce nouveau partenariat nous permettra de travailler ensemble pour attirer de nouveaux publics au profit de certains designers émergents les plus prometteurs de Londres », a ajouté Caroline Rush CBE, chief executive du British Fashion Council.

Photo : Tranoï

Les nouveautés de Premiere Vision Paris

La prochaine édition du salon Première Vision Paris aura lieu du 19 au 21 septembre, au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte, sous le thème cette année du « Cloud of Fashion ». A cette occasion, le salon introduit une nouvelle image, des propositions créatives enrichies, des expériences inédites et une offre de services renforcées.

« Aux frontières de la mode et de la culture, cette nouvelle image entraîne l’événement dans un nouvel univers, un espace réel et connecté qui englobe les inspirations, les savoir-faire, les développements et les matières de demain », explique le salon dans un communiqué.

Avec 1 954 exposants, Première Vision Paris propose une offre en hausse globale de 3 pour cent, par rapport à septembre 2016, désormais présentée sur 5 halls, pour présenter les collections Automne-Hiver 18-19.

Les nouveautés de Premiere Vision Paris

L’édition de septembre est marquée par des évolutions

L’édition de septembre sera marquée par des évolutions. Première Vision Paris intégrera ainsi un espace spécialisé The Sourcing Connection, et développera, au sein de Première Vision Leather, la plateforme Bag & Shoe Manufacturing, une offre de fabricants spécialistes de la chaussure et de la maroquinerie. Le salon parisien renforce alors ses propositions en sourcing de confection et complète son dispositif général de manufacturing, déjà composé du salon Première Vision Manufacturing et de l’espace dédié à la maille rectiligne Knitwear Solutions.

Le salon propose également cette saison, une offre renforcée de 164 nouveaux exposants, sélection menée par les Comités de Sélection.

Le groupe de tisseurs présenté sur Première Vision Fabrics se renforce aussi et propose pour la première fois les collections de plus de 800 entreprises. Cœur du business historique du groupe Première Vision, cette offre de tissus est en fort développement depuis plusieurs saisons.

Les nouveautés de Premiere Vision Paris

Egalement, afin de mettre en avant les multiples facettes du dessin textile, le salon Première Vision Designs accueillera sa première Maison Designs. Au sein du Hall 5, le visiteur est invité à parcourir les pièces de cette maison, dédiée à la création textile. Un lieu de vie, où les murs recouverts d’impressions en 2D imaginées par l’illustrateur Benjamin Bouchet, accueillent le mobilier du duo de designers français Les Gentlemen Designers, et toute une série d’objets du quotidien décorés de dessins d’exposants. Les pièces textiles seront imprimées et confectionnées par l’Italien Miroglio Sublitex.

Première Vision Accessories accueille enfin le Jewel Fablab, un espace d’expérience où se combinent l’impression 3D et les savoir-faire traditionnels pour découvrir la bijouterie.

Première Vision Paris propose l’offre la plus internationale de la filière mode créative, à travers des exposants issus des principaux pays leaders du secteur, 57 pays cette saison. Avec une offre stable de 657 entreprises, l’Italie s’impose à nouveau comme le premier pays exposant. De même, malgré un contexte géopolitique incertain, la présence turque reste solide avec une offre stable de 166 entreprises.

Photo : Première vision Paris

Who’s Next : premières impressions très positives

La vision "Positive" adoptée par le salon de mode aura porté ses fruits. Who’s Next a observé dès dimanche soir une augmentation à 2 chiffres de son visitorat. Premiers ressentis !

Après 4 journées de travail intense (8-11 septembre), les salons Who’s Next et Première Classe viennent de fermer leurs portes sur une note optimiste. A l’instar de la thématique « Positive » adoptée pour cette session, l’ambiance semble avoir été au beau fixe. « Jusqu’à dimanche soir, nous avons observé une nette progression du visitorat se confirmant par une augmentation à deux chiffres », confie Jean-Marc André, directeur marketing et communication de l’événement. Si les premiers chiffres ne seront pas dévoilés avant mercredi 13 septembre, ils devraient a priori faire mieux que ceux de l’édition de 2016 qui avait enregistré 38 258 visiteurs en baisse de 7 pour cent de la fréquentation par rapport à septembre 2015 (-8,2 pour cent du public français et -5,4 pour cent de l’international).

Un bon climat d’affaires

Très appréciés la scénographie et l’agencement des halles ont séduit les marques comme les visiteurs. « Les premiers retours d’une grande majorité d'exposants confirment des prises de commandes significatives et des intentions nombreuses aussi bien du côté mode qu’accessoires », poursuit Jean-Marc André.

Who’s Next : premières impressions très positives

Les nouveaux aménagements ont également été très appréciés à l’instar de la nouvelle zone Fashion Solutions où les marques et retailers ont pu découvrir des prestataires de services pour développer leur business (mannequins, outils web ou encore Paris Fashion Shops, la marketplace des grossistes d’Auvervilliers et Paris). « Désormais nous voulons nous positionner comme une plateforme globale de services et non plus comme un simple salon de ventes », souligne le directeur marketing et communication. Le programme de conférences proposé allait également dans ce sens en donnant par exemple des astuces pour mieux utiliser les réseaux sociaux pour communiquer sur son entreprise (marque ou boutique) ou encore en décryptant les enjeux du e-commerce, essentiels, quelque soit la taille de sa société… Du côté de l’espace VIP, repensé, le niveau des services proposés a été fortement salué comme celui des Personnal Shoppers et des différents parcours d’achats proposés. Place à la praticité !

Les dates en question

Le dernier point qui met rarement tout le monde d’accord concerne les dates. « Cette année, le créneau choisi a satisfait aussi bien les acheteurs français qu’internationaux et cela nous conforte de maintenir une session en septembre, conclue Jean-Marc André. Mais nous avons aussi dans les projets de lancer des choses avant l’été courant juin ou juillet. En concertation avec les marques et les acheteurs, nous pensons qu'il y a quelque chose à mettre en place en avant-première. » De futurs projets devraient être dévoilés très prochainement.

Photos : Salon Who’s Next Septembre 2017.

La Redoute s’associe avec WSN Développement

Le leader français B2C du e-commerce et l’organisateur de salon de mode B2B en Europe vont proposer un package unique aux marques de mode. Mise en place dès janvier 2018.

Petite révolution dans le monde des salons ! Pour la première fois, un organisateur, WSN Développement (Who’s Next, Premiere Classe, Paris sur Mode Tuileries) vient de signer un partenariat avec un acteur majeur de la mode et de la maison pour proposer aux créateurs de mode un package innovant.

Deux visibilités complémentaires

Au programme de cette association, après acceptation du dossier, les marques choisies se verront proposer d’une part une présence avec un stand sur l’un des salons de WSN Développement et d’autre part une vitrine sur l'une des deux marketplaces de La Redoute (site La Redoute ou La Brand Boutique) en fonction du positionnement de la collection. La commercialisation de ce package débute actuellement auprès des futures marques exposantes des salons wholesale de janvier 2018. Leurs collections Printemps-Eté 18 seront ensuite vendues au détail sur Internet par La Redoute au début de la saison à partir de février 2018. Grâce à ce partenariat innovant, les marques de mode pourront non seulement vendre en gros leurs collections de la saison à venir dans les salons professionnels organisés par WSN Développement mais aussi vendre au détail leurs collections de la saison en cours via les marketplaces de La Redoute .

Le nouveau Leitmotiv et positionnement de WSN Développement est d’être un apporteur de solutions

Ce partenariat illustre le rôle de défricheur de tendances de La Redoute, sélectionneur de marques à fort potentiel, au bénéfice des 9 millions de visiteurs qui fréquentent son site Internet chaque mois. Sans compter que l’enseigne entrera dans le giron des Galeries Lafayette d’ici la fin de l’année. Du côté de WSN Développement, l'idée est de renforcer la politique de services innovants de la maison auprès des marques de mode pour les aider à développer leurs ventes non seulement en B2B mais aussi en B2C.

« Le nouveau Leitmotiv et nouveau positionnement de WSN Développement est d’être un apporteur de solutions, souligne Jean-Marc André, directeur marketing et communication de l’organisateur. Nous avons dores et déjà signé avec 6 marques et bien sûr plein d’intéressés. » Une synergie très prometteuse.

Photos : La Brand Boutique La Redoute.

White Milano annonce des changements pour 2017

Alors que les fashions weeks débutent et se suivent dans toutes les grandes villes, White Milano, la fashion week de la ville de Milan étend son territoire et dans de nouvelles zones dans le quartier de Tortone. L'événement durera désormais quatre jours et accueillera 532 exposants dont 368 venant d’Italie et 164 étrangers.

La célèbre marque Sshena sera l’invité d’honneur pour l’édition de septembre 2017 de l'événement en plein coeur de Milan. Du côté des créateurs, Effisio Rocco directeur artistique de la marque I’M Isola Marras sera à l’honneur. D’autres grandes marques et acteurs du secteur de la mode seront présents à cet événement. White Milano est un salon destinées aux femmes et parrainé par la municipalité de Milan et qui se déroule en septembre. Cette année, l'événement commencera le 22 septembre et durera quatre jours.

Photo : White Milano
Espagne: Momad Metropolis gagne en qualité et se tourne vers l'Amérique du Sud

Des allées combles dès la première heure de l’ouverture du salon et des exposants, blocs de commandes en mains, prêts à recevoir leur clientèle de pied ferme... « Ça fait plaisir de voir que le secteur se récupère ! », s’exclament des visiteurs juste arrivés et faisant preuve d’enthousiasme. Momad Metropolis a bénéficié d’une bonne activité générale. L’unique salon de mode de la péninsule ibérique, célébré du 1er au 3 septembre dans les hall 12 et 14 d’Ifema- Feria de Madrid, a comptabilisé un total de 13.000 visiteurs professionnels de la mode et du textile : un chiffre stable par rapport à l’édition de septembre 2016.

La récupération économique du secteur et le changement de direction il y a deux ans y sont pour beaucoup. Malgré que, cette fois-ci, l’offre, concentrée dans deux halls d’exposition au lieu de trois, avec l’incorporation de la mode street et le déménagement vers l’extérieur du podium des défilés et du restaurant –pour profiter encore un peu de la saison estivale- a nettement gagné en visibilité.

“Nous souhaitons offrir un salón de qualité à plus de participants”

“Nous avons amélioré la visibilité produits et notre offre en accessoire s’est élargie. Nous avons sélectionné qualitativement nos exposants et certains candidats n’ont malheureusement pu obtenir d’espace pour cette édition. Nous verrons ce que nous pouvons faire l’année prochaine, le but étant de continuer à nous développer, à chercher des alternatives pour pouvoir offrir un salon de qualité a plus de gens », explique Jaime de la Figuera, directeur de Momad à FashionUnited.

Espagne: Momad Metropolis gagne en qualité et se tourne vers l'Amérique du Sud

Dans cette quatrième édition de Momad Metropolis, le marché ibérique a réunit 410 exposants directs et près de 900 marques de mode et d’accessoires, avec leurs collections pour le printemps/été 2018 et l’automne/hiver 2018 sur plus de 13.500 mètres carrés de superficie, où sont présentées, par secteurs, les collections femme, homme, les collections urbaines, de fête, de bain, la mode durable et les accessoires.

Parmi les marques nationales et internationales présentes à Momad Metrópolis, on retrouvait Laurel, Escada Sport, E. Ferri, El Caballo, Oky, The Code, By Morgana Italy, Riverside, The Extreme Collection, M. de Miguel, Escorpión, Javier Simorra, Vilagallo, Alchera, Lola Lunares, Grand Soir, Sonia Peña, Carla Ruiz, Ada Gatti, Almatrichi, Molly Bracken, Orfeo, Best Mountain, Arena Negra, Lois Jeans, Maracuja, Bahiana, Alba Conde, By Handel, Fashion New York, NKN Nekane, Matilde Cano, María Coca, Tiffosi, Dinamic Moda, Albert S. Lasry, Lola Casademunt, Canadian Peak, Riverside et Vittorio y Lucchino Denim.

Cette année, l’espace dédié à la mode durable a doublé en nombre d’entreprises exposantes par rapport à l’an dernier. Ce secteur toujours accru avance lentement notamment à cause des prix élevés des articles en coton ou lin organique, par exemple, et la demande encore relativement faible.

Espagne: Momad Metropolis gagne en qualité et se tourne vers l'Amérique du Sud

Des labels tels qu’Anuscas Family, The Pez, La Higuera de Grazalema, Slow Clothes, Suela, Virginia Drom, Misquehaceres, Feel, Sister Dew, Beatriz Constán, Pinsed, Puntoamano, Nanga Mai, Vela Verito, La Loba et Amref ont participé à l’évènement. Par contre, le flux de visiteurs était bien moindre, malgré une décoration accueillante en tons naturel et éléments en osier, bois et céramique. La marque espagnole originaire d’Avila, Vela Verito, qui confectionne des sacs à mains à base de teintes naturelles de betterave et de curcuma, a trouvé dommage que l’espace de mode durable soit si peu visible et caché derrière la salle de conférences.

Cependant, mis à part les stands, l’espace Sustainable Experience, proposait aux visiteurs une série d’activités telles que des ateliers, des expositions et des conférences sur la durabilité et l’écologie.

L’Amérique du Sud en ligne de mire

Hormi l’Espagne et le Portugal, 24 pays ont participé au salon et parmi eux de nombreux provenaient d’Amérique du Sud. « Notre principal objectif est l’Amérique du Sud. C’est une région très afine à l’Espagne qui valorise notre offre de produits de mode. Nous aimerions que Momad soit un pont entre l’Europe et l’Amérique Latine. Dans cette édition, nous avons invité des acheteurs chiliens, péruviens, mexicains et colombiens issus de grands magasins comme Replay ou Falabella », explique Jaime de la Figuera.

Espagne: Momad Metropolis gagne en qualité et se tourne vers l'Amérique du Sud

En Espagne, les organisateurs de salons travaillent avec un grand nombre d’espaces multimarques. « Plus de 14.000 personnes viennent généralement nous rendre visite. Ce chiffre représente 60 pour cent du secteur et nous souhaitons attirer la totalité de ce type de commerce de la péninsule ibérique. L’Europe est également une priorité », ajoute le directeur. « Nous sommes en amélioration constante. Pour 2018 nous travaillerons surtout sur la qualité de nos exposants et donnerons la priorité au client d’Amérique du Sud ».

Le successeur de Francesco Malatesta, l’ancien directeur du Momad, possède une solide expérience dans le retail puisqu’il a travaillé pendant plusieurs années comme International Retail Manager pour le groupe Gianni Versace. Ici, parmi les différentes actions menées, de la Figuera a créé une image de marque Momad au sein de la structure d’Ifema-Feria de Madrid pour rassembler l’offre de mode. Et sous le nom de Momad, il a regroupé différents salons, notamment Momad Metropolis et Momad Shoes, célébrés à des dates différentes.

“Aider les petites et moyennes entreprises à se développer est une grande satisfaction. Dans une analyse que nous menons à l’interne, nous avons observé que 80 pour cent des marques de mode travaillent avec le canal multimarque qui représente 20 pour cent du secteur. Nous avons donc notre rôle à jouer », justifie-t-il.

Espagne: Momad Metropolis gagne en qualité et se tourne vers l'Amérique du Sud

Hausse de 3,8 pour cent du chiffre d’affaires au premier semestre de 2017

D’après les donnée de CITYC, Centre espagnol d’Information Textile et de Confection, le chiffre d’affaires de l’industrie textile en Espagne a augmenté au premier semestre de 3,8 pour cent et celui du secteur de la confection de 3,4 pour cent.

Quant au marché extérieur, la mode espagnole se porte bien. La croissance des exportations de textile et de confection s’est maintenue aux six premiers mois de l’année 2017 avec un chiffre global de 7 783 millions d’euros, soit une hausse de 9,8 pour cent par rapport à la mème période en 2016.

Tendances Printemps-Été 2018

Selon Sartia, le spécialiste espagnol de tendances également présent au Momad, la saison d’été 2018 présente des éléments clés que nous avons déjà pu voir cette année comme les volants, les lignes nautiques revisitées, le style minimaliste au volume surdimensionné, les influences de plage à porter en ville et des pièces inspirées des années 90.

Espagne: Momad Metropolis gagne en qualité et se tourne vers l'Amérique du Sud

Parallèlement à ces notes de style et de lignes, l'effilochage, les coupes basses et au-dessus de la taille ou encore les détails argentés contribuent à la saison estivale de l'année prochaine. Les tons rouges, bleus, pastels et terreux, confèrent de l’élégance aux collections et sont complétés par la force des imprimés déclinés dans des tons acides et des fonds sombres.

La prochaine édition de Momad Metropolis aura lieu du 2 au 4 février 2018 et du 7 au 9 septembre.

Photos: portrait de Jaime de la Figuera, courtoisie de Momad. Vues générales : Anne-Sophie Castro.

Un festival dédié à l’athleisure s’installe au Who’s Next

Les vêtements sportifs occupent une place prédominante dans le paysage textile. Les fashionistas ont souvent plébiscité le streetwear, désormais elles ne jurent plus que par le gymwear. La vogue des survêtements fait rage sur les comptes instagram des influenceurs: ce vestiaire ne s’adopte plus uniquement dans le cadre d’une activité sportive ou comme signe d’appartenance à une communauté, mais comme l’un des nouveaux attributs mode d’une attitude basée sur une décontraction savamment dosée. Les stars US comme Kim Kardashian ou Kanye West ont largement contribué à populariser ce mouvement.

Le salon Who’s Next qui va ouvrir ses portes le 8 septembre prochain à la Porte de Versailles à Paris va faire une large place à cette tendance sous la forme d’un évènement imaginée par Emmanuelle Mary, fondatrice du festival du Dress Code et de l’agence Reprazent (spécialisée dans la promotion des marques et des talents). Cette ancienne directrice commerciale, qui par ailleurs est aussi coach de yoga, a donné un nom à ce mouvement : l’Athleisure. Une contraction, on l’aura compris, d’athlète et de loisir.

Un espace évènementiel pour présenter l’Athleisure aux acheteurs

« Mixer mode, sport et bien-être : c’est tout l’art de chausser des stilettos en leggings et de passer de la séance de yoga au meeting stratégique. Puis finir sa journée en grignotant des chips de Kale à l’apéro. Un phénomène global qui s’intègre dans nos vies à multiples facettes. J’ai souhaité présenter des marques représentatives au Who’s next pour montrer aux acheteurs et aux boutiques l’offre globale de cette tendance et proposer un nouveau concept : Le festival Athleisure ».

Ce « festival » occupera un espace ouvert et animé de 60 m2 au Hall Trendy (stand B120). Il présentera un florilège de marques incarnant cette tendance : à savoir Pyrates( Suisse), TSH (France), Kitiwaké (France), Révèle (France), Minirine (France), Noliju (France), Mobot (USA) ainsi que le eshop Animeeparis.com dédié à l’athleisure. L’espace proposera aux acheteurs une approche globale du mouvement et sera donc évènementiel : Bliss you la start up dédiée au bien-être animera plusieurs ateliers, différentes initiations sportives seront programmées et des dégustations de produits healthy seront offertes tout au long du salon.

Crédit photo: Pyrates; dr

Les Fashiontechdays s’installent au Who’s Next

Créés il y a trois ans, les FashionTechDays – un évènement B to B co-organisé par l’association NordCrea – connait un retentissement certain auprès de la profession grâce notamment à la qualité de ses conférences, de ses tables rondes et de ses ateliers. Destiné à rassembler décideurs et dirigeants d’entreprises du monde de la mode et du textile, ce rendez-vous se déroule traditionnellement à l’automne. Cette année encore la troisième édition de cette jeune manifestation se tiendra les 19 et 20 octobre au CETI – Centre Européen des Textiles Innovants - de Tourcoing.

Signe du succès croissant de cette manifestation, les franchissent les frontières des Hauts de France pour s’installer, pour la première fois, sur les salons Who’s Next et Première Classe du 8 au 11 septembre prochain. 8 start-ups sélectionnées pour les FashionTechDays partageront leur vision future du monde de la mode et dévoileront en exclusivité leurs innovations autour du thème suivant : « la mode qui fait du bien ». Elles seront installées au sein du village start-ups dans le hall 3 du parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris, entre l’espace presse et l’espace de conférences.

Depuis 3 ans, les FashionTechDays permettent aux acteurs du monde de la mode et du textile d’échanger autour des enjeux et opportunités de la mode de demain : numérique, innovante et éthique. Les organisateurs de l’événement ont lancé au mois de juin un appel à candidatures aux start-ups européennes à la pointe de l’innovation afin qu’elles puissent présenter leurs concepts, leurs produit, leurs services, ou encore leurs modèles économiques et concourir pour le prix des FashionTechDays 2017.

Edition 2017 : L’Homme au cœur de l’Innovation

Au total, 50 start-ups seront présentes les 19 et 20 octobre prochain au SETI pour défendre trois thématiques. La première s’intitule « La mode qui simplifie la vie » ; elle s’intéresse aux moyens de s’adapter aux goûts de chacun, aux façons de repenser l’expérience client, de la relation à la marque et à l’achat. Elle s’intéresse également à l’intelligence artificielle et à la 3D. La deuxieme thématique s’articule autour du leitmotiv : « La mode qui fait du bien » et aux notions suivantes : « Respecter l’Homme et la planète, c’est recycler et économiser les ressources. Mais comment améliorer l’insertion et la formation ? Comment rendre le travail moins pénible ? ». Enfin, dernier thème « La mode qui se fait en réseaux » met l’accent sur les réseaux pour booster la chaîne de valeurs, les outils collaboratifs de créativité et de partage : les tiers lieux et les collectifs, le bouche à oreille via les influenceurs.

Crédit photo : FashionTechDays dr

Aude Chabanier prend la tête du Who’s Next

INTERVIEW WSN Développement vient de nommer Aude Chabanier à la direction du salon de mode. Elle succède à Camille Descollonges. Rencontre !

Il souffle un vent de renouveau chez WSN Développement. Après l’arrivée d’Étienne Cochet à la direction générale des salons Who’s Next et Première Classe en mai 2016, Jean-Marc André est aussi le nouveau directeur marketing et communication de Who’s Next depuis février 2017. Aujourd’hui, c’est Aude Chabanier qui rejoint l’équipe. FashionUnited l'a rencontrée pour poser 5 questions à celle qui a pris ses fonctions le 6 juin et sera présente dès la prochaine édition du salon Who’s Next qui se tiendra du 8 au 11 septembre 2017 à Porte de Versailles.

Quel est votre parcours professionnel ?

Après un Master d'économie et master de management d'entreprise, j'ai passé 11 ans à la direction commerciale au Palais des Congrès de Paris, puis chez VIPARIS, leader européen des sites d'accueils d'événements en tourisme d'affaires. Puis j’ai été nommée Directrice des salons des comités d'entreprises. Cela représente 45 salons par an en France, répartis sur deux sessions : orchestration des directions commerciales, marketing, communication, logistique et finance. Enfin, j’ai passé les 7 dernières années chez Comexposium, leader européen d'organisations d'événements en tant que Directrice commerciale et du développement international du SIAL (Salon International de l'Alimentation : 1er réseau mondial de l'innovation alimentaire avec 7 salons BtoB en France, Chine, Canada, Emirats Arabes Unis, Asie du Sud-Est). Cela représente plus de 14 000 exposants venus de 100 pays, 330 000 visiteurs de près de 200 pays, un réseau exclusif d'une cinquantaine d'agents comprenant l’élaboration du business plan, stratégie marketing et commerciale, politique tarifaire, pilotage des budgets, développement commercial, gestion des implantations, management d'une équipe de 30 personnes, négociations grands comptes... J’en ai gardé une grosse expérience du multi-culturel et du développement à l'international, ainsi que de l'industrie des salons.

Aude Chabanier prend la tête du Who’s Next

Que représente le salon Who's Next pour vous ?

C’est une marque à forte notoriété ayant engendré depuis des années un sentiment d'appartenance des marques et des acheteurs, ayant toutefois l'obligation aujourd'hui d'anticiper au mieux les exigences d'un marché en constante évolution et d'afficher un positionnement plus marqué. C’est également une équipe de talents , de créatifs et surtout de véritables passionnés ayant à cœur d'apporter les meilleurs services aux différents acteurs du marché.

Quelle est votre vision de la mode ?

Je dirai, un marché en évolution constante, révélateur de tendances et de talents. Un marché pour partie structuré et très professionnalisé mais aussi de multiples créateurs cherchant des moyens d'expression. C’est ne l’oublions pas, une économie résistante mais également en transformation dont les codes sont complexes à déchiffrer. La mode, c'est encore un phénomène à la fois intemporel et éphémère, de sociétés et mais aussi au ressenti très personnel. Enfin, une communauté de passionnés et d'influenceurs.

Quelles sont vos ambitions pour le futur du salon ?

Après un mois d'écoute et de rencontres de multiples acteurs du marché, une réflexion globale est en finalisation avec les équipes pour notre vision à 3 ans. Mon ambition première pour le salon Who's Next est de le remettre au cœur du dialogue entre l'offre et la demande à la fois nationale et internationale, comme un événement incontournable du marché. Ce dernier évolue, les attentes ne sont plus forcément les mêmes qu'il y a 5 ans, nous devons évoluer aussi, coller davantage aux calendriers d'achats, apporter des solutions clés en main à nos marques au-delà d'une présence physique sur nos événements, parler à notre communauté tout au long de l'année, innover et redevenir avant-gardiste.

Un mot sur les collaborateurs qui vous entourent ?

Au quotidien, une équipe commerciale dédiée s'engage pour répondre au mieux aux besoins de nos marques et travailler en partenariat avec elles pour trouver les meilleurs formats de participation et d'expression sur le salon. En tant que directrice du salon, j'ai à cœur de faire travailler ensemble toutes les équipes de l'entreprise et je prône la transversalité au service de notre produit et donc de nos clients, tant exposants que visiteurs. Le salon Who's Next est la résultante d'une collaboration étroite entre les directions commerciales, marketing, communication, partenariats et logistiques de WSN Développement.

Photos: Communication Who’s Next Septembre 2017 – Portrait d’Aude Chabanier.

Lire aussi :