La fin d’A Little Market laisse de nombreux créateurs sur le carreau

La plateforme française de produits faits main a annoncé brutalement sa fermeture début juillet. Reprise par Etsy en juin 2014, le site laisse jusqu’à fin septembre aux nombreux auto-entrepreneurs pour basculer sur la plateforme américaine. Témoignage.

Le 3 juillet 2017 restera une date noire pour de nombreuses petites entreprises faisant partie de la communauté A Little Market. En effet, ce matin là, elles reçoivent toute un mail sans appel : « Le Groupe Etsy a récemment décidé de concentrer ses investissements sur sa plateforme principale Etsy.com afin d’être plus efficace tout en continuant à faire grandir le fait main en France. Cela va donc se traduire par la fermeture des sites alittlemarket.com et alittlemercerie.com et par le transfert de vos boutiques sur la plateforme Etsy.com (si vous le souhaitez bien sûr). »
La fin d’une belle aventure made in France lancée en décembre 2008 par Nicolas Cohen et Nicolas d'Audiffret. Leur idée : proposer une plateforme internet pour permettre aux créateurs, au statut particulier ou professionnel, d’y vendre leurs créations avec comme but de réduire les intermédiaires et de favoriser les circuits courts en prêt-à-porter, bijoux, accessoires, et décoration.
Le succès est très vite au rendez-vous et le plateforme grandit. Fin 2014, elle rassemble 800 000 membres et 100 000 boutiques proposant environ 2,2 millions de produits. Le chiffre d'affaires moyen est de 36 953 euros par an par boutique en 2015 (source societe.com). De quoi attirer les convoitises. En juin 2014, AlittleMarket.com est racheté par son concurrent américain, Etsy. Acte II : début juillet, celui-ci prend la décision d’y mettre fin. Aujourd’hui, l’heure n’est plus à la fête et c’est la panique pour des milliers de jeunes entreprises. Fashionunited a rencontré Caroline Ricard, fondatrice de la marque pour enfant Petit Pote, présente sur le site depuis 6 ans, pour mieux comprendre la situation.

La fin d’A Little Market laisse de nombreux créateurs sur le carreau

Que représente A Little Market pour votre entreprise ?

J’ai lancé Petit Pote en 2010 et j’en vis vraiment mais chichement grâce à A Little Market depuis 3 ans seulement. C’est un site à l’approche facile qui simplifie l’activité des vendeurs (pas de back office). Le regroupement de créateurs est une force et j’avais réussi à fidéliser une clientèle. Cela représente beaucoup de temps, d’énergie, de travail. Nos clients nous ajoutent dans leurs favoris, laissent des commentaires positifs… Tout cela c’est irremplaçable !

C’est une vraie communauté ?

Et bien plus ! Forte de mon expérience je me suis même engagée comme Little Formatrice. Depuis une année, j’accompagnais des jeunes créateurs de ma région pour les aider à lancer correctement leur boutique. Cela représente pour chacun 6 mois de travail pour démarrer leur activité, ajoutez à cela la régularité des fiches produits à produire et le temps pour que la boutique se fasse connaître. Je l’ai fait car je suis convaincue par la plateforme. J’ai eu des contacts extraordinaires et cela me fait un trou dans le bide de voir qu’un an après tout s’effondre.

Y a t-il eu des signes avant coureur de cette fermeture ?

Aucun. Au moment du rachat par Etsy, je crois que personne n’a vraiment pensé à cela. Par contre le 15 juin, j’ai reçu un mail me demandant de suspendre mes formations en attendant la mise en place de nouveaux modules. Cela aurait dû me mettre la puce à l’oreille.

Avec A Little Market, je faisais partie d’une famille qui aimait le fait main et où le ton était décontracté. C’est véritablement la fin d’une aventure humaine et le redémarrage à zéro de mon activité.

Allez-vous continuer sur Etsy ?

J’y suis déjà en parallèle d’A Little Market depuis 3 ans. Je vais donc complétement basculer mon activité sur ce site. Mais j’avoue que ce n’est pas la solution idéale et les coûts sont supérieurs. J’ai déjà vendu aux Etats-Unis, en Inde et au Brésil et cela engendre des frais et des factures supplémentaires. Imaginez pour un article à 16 €, payez 8 € de frais de port, c’est débile, ce n’est pas l’âme du métier. Je suis rentrée dans un système dont je souhaitais rester à l’écart. Avec A Little Market, je faisais partie d’une famille qui aimait le fait main et où le ton était décontracté. C’est véritablement la fin d’une aventure humaine et le redémarrage à zéro de mon activité. Sans compter que l’offre d’Etsy est telle que nous sommes noyés dans la masse et il n’y a plus le côté proximité !

Il y a pourtant d’autres sites comme Amazon Handmade ?

Pour moi, c’est encore pire qu’Etsy. Comment peut-on associer Amazon et les notions de fait main et d’éthique ? Beaucoup de produits ne sont même pas fabriqués manuellement !

Comment envisagez-vous l’avenir ?

Concernant ma situation (maman seule avec 2 enfants), j’ai vu un effondrement de mes ventes en juillet. Je suis en train de remettre en cause mon activité. Reproduire les mêmes efforts pour quelles certitudes ? Je vais peut-être me rediriger vers autre chose. Je me laisse jusqu’à fin septembre pour trouver la solution et peut-être clore une aventure qui aura duré 7 ans.

Photos : ALittleMarket – Portrait de Caroline Ricard.

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS