Avantex a mis l’accent sur le bio sourcing et la bio tech

Le salon de la fashion tech de Texworld qui regroupe 25 exposants, met particulièrement cette session à l’honneur le bio-sourcing : dernier sujet à la pointe du développement durable, cette thématique encore au stade de la recherche, est transversale : le bio-design, c’est une nouvelle façon d’envisage les techniques de découpes et d’assemblage. Et c’est dans la continuité de l’espace Zero Waste design (anti-chutes et gaspillages de matières), présenté lors de la dernière session, que le salon a présenté le projet « Fragments-Vêtements ». Une technique d’assemblage sur le mode « zero waste », développée par Elisabeth Jayot, lauréate avec l’entreprise Zoe Romano de l’appel à projet européen Worth. Egalement sur ce thème, Sondes Louati Jarraya a présenté des solutions de prototypes éco-responsables, notamment un outil de prise de mesure précis, à distance, et autonome.

Côté bio-sourcing, il s’agit de travailler sur la conception de matières à partir de bactéries ou de levure. Quels sont les nouveaux bio-matériaux, et pour quel usage ? Ces questions d’avenir ont fait l’objet d’une conférence sur l’Agora du salon, ainsi que d’une présentation ultra-pédagogique de « Biofabrication in Fashion », issus du collectif de start-ups Open BioFabrics, réunissant entreprises de biotechnologies, biodesigners ou encore communautés de biohacking. Dans ce cadre, un concept de bio-couture porté par Sabrina Maroc, présente ses matériaux conçus à partir de bactéries et mycéliums.

Avantex a mis l’accent sur le bio sourcing et la bio tech

Bio sourcing et bio fabrication pourraient révolutionner la mode de demain dans une perspective durable

Initialement, la biofabrication est un domaine de recherche qui a favorisé le développement de l’ingénierie tissulaire et de la médecine régénérative. La discipline, à l’intersection du design, de la biologie et de la technologie, est récente, apparue à la fin des années 2000, et ne cesse de prendre de l’ampleur grâce à une baisse du coût des équipements et à des techniques devenues plus performantes. Ces évolutions permettent des méthodes de prototypages rapides et plus abordables. Et explorent un monde où les bactéries, les levures, les champignons, les algues et les cellules de mammifères se développent et forment de nouveaux matériaux durables qu’il est possible d’appliquer au design.

Avantex a mis l’accent sur le bio sourcing et la bio tech

photo : Avantex crédits Messe Francfurt France

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS