La mode dans les médias cette semaine : la Fashion Week Homme de Milan

FashionUnited vous propose de découvrir, chaque vendredi, une revue de l’actualité mode de la semaine. Après Londres et Florence, c’est à Milan qu’a eu lieu le troisième plus grand évènement mode de l’année dédié à l’homme. Du 10 au 14 janvier, s’est tenue la Milan fashion week homme automne-hiver 2020-2021. FashionUnited vous propose un retour sur les moments forts de cette semaine de la mode milanaise.

À peine la fashion week de Londres clôturée, Milan démarre fort avec le défilé de DSquared2 qui célèbre pour l’occasion ses 25 ans : « Dsquared2 (...) a présenté une collection renouant avec son ADN : cuir et denim. Les mannequins avaient des airs de cow-boys et cow-girls, avec leurs chemises à carreaux, leurs jeans ou pantalons en cuir agrémentés pour certains de longues franges », décrit La Croix.

Un calendrier prolongé

L’autre événement important de la saison est le calendrier prolongé grâce au retour de grandes marques qui avaient déserté Milan : « Ce nouveau calendrier, c'est une victoire pour La Camera della moda (Chambre de la mode italienne) qui a “lutté ces dernières années" pour mobiliser les marques et faire retrouver à la Fashion Week sa durée initiale, perdue depuis juin 2017 », précise France Info. Ce sont au total, 77 marques qui ont été présentées contre 52 en janvier 2020.

Parmi les marques de retour, il y a Gucci qui pour l’occasion s’est offert le luxe de clôturer l’évènement. La marque a présenté « son défilé exclusivement masculin automne-hiver 2020-2021, imaginé tel un porte-parole de la liberté », analyse Vogue.

De la mode et de la nostalgie

Le 14 janvier 2020, Gucci clôturait la fashion week de Milan et célébrait aussi les cinq ans d’Alessandro Michele, le directeur de la création, à la tête de la marque italienne. Outre l’invitation vintage, de nombreux clins d’oeil au passé étaient présents dans ce défilé comme le détaille Vogue : « Qui dit anniversaire, dit rétrospective, ou du moins flashback. Si lors du défilé Gucci printemps-été 2020, les silhouettes habillées de vêtements contraignants d'Alessandro Michele étaient présentées dans un décor de laboratoire, le créateur investit cette saison le Palazzo Delle Scintille transformée pour l'occasion en grande arène circulaire. Au centre, un gigantesque pendule de Foucault faisant des va-et-vient, synonyme du temps qui passe, autour duquel gravitent les mannequins. »

Nostalgie aussi pour Dolce & Gabbana qui effectue un « étonnant retour aux sources (...), qui célèbre cette saison l’artisanat italien », selon Le Monde. Le défilé a eu lieu dans « l’atrium du Metropol, un cinéma construit dans les années 1940 et racheté en 2005 par la maison qui depuis, y organise ses shows, des couturières tricotent, des bottiers clouent les semelles, un joaillier s’active sur un collier. »

L’influence du Brexit

À Londres, le Brexit se prépare. Tandis que certains en ont peur et d’autres l’attendent avec impatience, les fashion weeks tentent de s’y adapter. Ainsi, les semaines de la mode de Londres et de Milan ont décidé de se rapprocher.

Ce partenariat est : « aussi un message en plein (débat sur le) Brexit: nous, comme entreprises de mode, voulons que nos pays continuent à collaborer », racontait à France Info, Carlo Capasa, le président de la Camera della moda (Chambre de la mode) italienne, au moment de l’annonce de la collaboration entre les deux événements.

Vous voulez en savoir plus sur l’actualité mode? Inscrivez-vous dès maintenant à la newsletter de FashionUnited . Faites comme un réseau important d'entrepreneurs, de chefs d'entreprise, de créateurs, d’acheteurs et autres professionnels de la mode qui reçoivent leur newsletter chaque semaine.

Photo : Gucci, Images de Anton Gottlob/Dan Lecca/Kevin Tachman

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS