Les Geneva Watch Days sont reprogrammés au mois d’aout à Genève

Frappée de plein fouet, dès le début de l'épidémie, par la crise mondiale liée au Covid-19, l’industrie horlogère organise sa reprise. Parmi les initiatives les plus notables, figurent celle de Jean-Christophe Babin qui a proposé fin février de mettre en place un événement dédié aux acheteurs et aux médias européens, réunissant plusieurs manufactures, afin de pallier à l'annulation des deux salons leaders du secteur : Baselworld à Bâle, et Watches & Wonders (ex-SIHH) à Genève.

Cet événement baptisé Geneva Watch Days devait initialement se dérouler fin avril. Pour des raisons sanitaires évidentes, il est suspendu mais non annulé : son report fin aout, du 26 au 29 vient d'être annoncé aujourd’hui. Ce report n’inquiète pas outre mesure Jean-Christophe Babin qui espère faire venir sur place une importante clientèle asiatique en plus des principaux acteurs européens. « «Le report permettra non seulement d'être plus sûr, mais aussi d'avoir à terme un événement plus grand et plus international ».

Les organisateurs souhaitent convaincre une vingtaine de marques supplémentaires. Celles-ci rejoindraient plusieurs grandes marques de luxe ayant d'ores et déjà validé leur participation aux côtés de Bulgari : Breitling, Ulysse Nardin, Girard-Perregaux, Gérald Genta, Urwerk, H.Moser & Cie, De Bethune et MB&F. Pour convaincre les nouveaux participants, le leadership de Jean-Christophe Babin aura une grande importance : le CEO a en effet propulsé la Maison Romaine au sommet des ventes en doublant largement son chiffre d'affaires en quelques années. Ce haut fait d'armes donne au dirigeant une place à part dans le pôle Joaillerie – horlogerie de LVMH (le pôle horlogerie étant dirigé depuis septembre 2018 par Stéphane Bianchi) dont Bulgari est le fleuron; mais aussi dans l'industrie horlogère toute entière : celle-ci observe avec attention les exploits de ce président enregistrant une croissance à deux chiffres chaque année.

Les Geneva Watch Days sont reprogrammés au mois d’aout à Genève

«Voir maintenant, acheter maintenant, revendre maintenant»

Les contours de la manifestation seront identiques à ceux du projet originel : il s’agira d’un événement « décentralisé » et « autogéré », qui se tiendra dans différents hôtels de Genève. L'objectif est de présenter les nouveautés significatives aux détaillants et aux médias selon le credo : «voir maintenant, acheter maintenant, revendre maintenant». Un salon horloger à part entière, pleinement soutenu par les autorités genevoises. Le programme de 4 jours comprendra des rendez-vous, et des dîners multimarques multimédias. Des projets d'expositions sont en cours de discussion. Une plate-forme numérique - www.gva-watch- days.com - est actuellement en cours de développement et permettra aux détaillants et aux invités des médias de s'inscrire et de trouver toutes les informations opérationnelles. La plateforme entrera en vigueur fin avril 2020.

Crédit photo : Geneva Watch Days, bulgari

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS