• Home
  • Actualite
  • People
  • Focus carrière : Community manager chez Apparis

People

Focus carrière : Community manager chez Apparis

Par Julia Garel

9 avr. 2021

Depuis New York, Nadia Zohi gère les réseaux sociaux de la marque de prêt-à-porter Apparis. Après être passée chez Lululemon, elle occupe aujourd’hui le poste de community manager et a accepté de nous raconter son métier.

Chaque semaine, pour nourrir ou faire naître de nouvelles vocations, FashionUnited interroge un professionnel de la mode sur son travail. Aujourd’hui, les réponses par mail de Nadia Zohi, community manager chez Apparis.

Quel a été votre parcours ? Et êtes-vous autodidacte ou diplômée ?

Je suis diplômée en commerce international. J’ai commencé en tant qu’assistante community manager en France avant de rejoindre la team Apparis à NYC en 2019.

En quoi consiste votre travail ?

Mon travail consiste principalement à animer les réseaux sociaux d’Apparis en publiant du contenu régulièrement et en interagissant avec la communauté. En amont, j’établis les stratégies à adopter, puis je crée et gère les différentes publications grâce au rapport des performances sur les différents réseaux sociaux.

Quel souvenir gardez-vous de votre entretien d’embauche et comment vous étiez-vous préparée ?

Un très bon ! Je m’étais préparée en faisant un tour approfondi des réseaux sociaux d’Apparis pour analyser et comprendre la marque. Je voulais voir ce que je pouvais apporter de plus. En effet, mon travail consiste à aider la marque à accroître sa communauté et sa présence sur les réseaux tout en gardant son ADN et son identité.

Votre travail s’arrête-il lorsque vous passez les portes du bureau ?

Je pense que c’est un choix personnel. Me concernant, j’ai fait le choix de toujours être présente. Je souhaite toujours avoir un œil sur les réseaux sociaux même après être sortie du bureau.

Votre manière de travailler a-t-elle changé depuis vos débuts ? Et quel impact a eu la crise liée à la pandémie sur votre travail ?

Je suis plus rigoureuse et mes relations avec la communauté sont beaucoup plus solides. En effet, je pense que nous avons une communauté superbe. Avec le télétravail, nous avons dû nous réinventer, apprendre à créer de nouveaux types de contenus - notamment en intérieur. Le confinement nous a montré que la majeure partie des personnes passaient plus de temps sur les réseaux sociaux que d’habitude. Ce qui voulait dire que nous devions aussi trouver de nouvelles choses à proposer sur nos réseaux pour divertir notre communauté.

Sur une échelle de 1 à 10, à quel point appréciez-vous votre métier ?

9. J’adore mon métier. Je trouve que c’est un métier magnifique qui me permet d’être en contact avec les gens, de faire preuve de créativité et d’inventivité.

Ce que vous préférez et aimez le moins dans votre métier ?

Ce que j’aime le plus c’est qu’il permet à quiconque de pouvoir travailler dans le secteur qui lui plait. En effet pour moi travailler pour une marque de mode branchée et être d’en l’air du temps, c’est ce que j’apprécie le plus dans mon travail.

Ce que j’apprécie le moins, je dirai que c’est le temps que je consacre à mon travail. C’est dur de lâcher prise.

Comment développez-vous et/ou entretenez-vous votre réseau professionnel ?

Je pense que je fais comme 80 pour cent des personnes. J’entretiens mon réseau professionnel grâce à Linkedin.

Un projet professionnel qui vous tient à cœur et que vous souhaiteriez mener à terme ?

J’aimerai avoir ma propre agence pour aider à former et accompagner les nouveaux community manager et social media manager.

Quelle est votre vision de la mode aujourd’hui ?

Je pense que le milieu de la mode a énormément changé ces dernières années. Notamment aux États-Unis. Les standards de beauté ne sont plus les mêmes, les gens cherchent à voir plus de diversités dans le milieu. Et je trouve cela génial que la mode évolue dans le même sens que notre société.

À quoi pensez-vous que votre profession ressemblera dans dix ans ?

Il y a dix ans ce métier n’existait pas et aujourd’hui avec l’essor des réseaux sociaux, je vois de plus en plus d’entreprises qui se mettent sur les réseaux sociaux. Je pense que dans 10 ans mon métier sera devenu un métier de base pour toute entreprise. Comme le métier de comptable.

Un conseil à donner à un jeune diplômé qui envisage votre métier ?

Les débuts peuvent être difficiles mais je lui dirai de s’accrocher et de se donner du temps pour se perfectionner.

Crédit : Nadia Zohi portrait / Photo Unsplash, Tomas Anton Escobar