• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Six tendances majeures qui influenceront l'industrie de la mode d'ici 2026

Six tendances majeures qui influenceront l'industrie de la mode d'ici 2026

Par Jackie Mallon

loading...

Scroll down to read more

Mode

image IA. Crédits: WGSN

Pendant longtemps, les tendances de mode ont été dictées par des facteurs tels que la Politique, l'Économie, la Société et la Technologie (connue sous l’acronyme PEST), mais cela pourrait changer dans les années à venir.

À l’occasion de la conférence NRF (National Retail Fédération), qui réunit, à New York, les professionnels du retail, Andrea Bell, VP Consumer Insights de WGSN (société de prévision de tendances à l’international) a dévoilé les perspectives d’avenir du secteur, dans une présentation intitulée « Global Forces Shaping the Retail Business Landscape » (« Les tendances mondiales qui influenceront le paysage du retail »). Elle s’est appuyé pour cela sur l'acronyme PEST, créé en 1967 par Francis Aguilar, professeur à Harvard.

En 2026, 64 pays à travers le monde organiseront des élections, c’est la moitié de la population mondiale qui se rendra aux urnes pour l’occasion. L’année sera donc placée sous le signe du renouveau. Les anciens modes de pensée et les idées reçues pourraient être remplacés. Un renouveau qui contribuera à la création de nouvelles opportunités, car la créativité et l'engagement seront encouragés par l'émergence rapide de nouvelles technologies.

Pour mieux comprendre cette période stratégique, la plateforme de prévision des tendances a créé son propre indice basé sur six grands thèmes qu’elle a baptisé STEPIC: Société, Technologie, Environnement, Politique, Industrie et Créativité. Ils sont répartis ainsi :

La société

On assiste à deux phénomènes radicalement différents à travers le monde. Tandis qu'une partie de la population vieillit, l'autre moitié du monde est dominée par une population jeune et en pleine effervescence. Les stéréotypes liés à l’âge n’ont donc plus aucune valeur. Les habitudes et les attentes des consommateurs ont changé. Les marques doivent adopter un état d'esprit qui n’est pas basé sur l'âge, mais plutôt sur les moyens les plus efficaces à mettre en œuvre pour satisfaire les clients.

Aujourd’hui, 48 % des Américains âgés de 18 à 29 ans vivent chez leurs parents tandis qu’au sein de la génération Z, on congèle ses ovules et on a son premier enfant beaucoup plus tard. Une nouvelle catégorie de consommateurs a même vu le jour, les DINKWAD (Double Income, No Kids, With a Dog), phénomène apparu sur Tiktok qui signifie : « Double Revenu, Pas d'Enfant, Avec un Chien ». Il désigne ces couples qui ont de bons revenus, ont décidé de ne pas avoir d’enfants et de miser sur l’éducation d’un animal domestique (un chien en l'occurrence) plutôt que d’avoir un enfant. Les vidéos vantant le phénomène sur le réseau social cumulent des millions de vues, preuve que les marques doivent prendre ce groupe de personnes très au sérieux.

Image IA. Crédits: WGSN

La technologie

Investir intentionnellement dans les nouvelles technologies est le meilleur moyen de garder une longueur d'avance sur la vague d'innovations qui menace de nous submerger. D'ici 2031, le marché de l'humain virtuel atteindra 440,3 milliards de dollars (soit 404 milliards d’euros), donnant naissance à un nouveau vivier de talents. Nous serons amenés à gérer un humain virtuel au sein des entreprises beaucoup plus tôt que prévu.

Alors que les techno-réalistes reconnaissent que la technologie est un outil au service de l'éthique, de la créativité stratégique et des solutions concrètes, les techno-optimistes et les techno-pessimistes, sont unis par l'idée de cultiver des connexions mutuelles, un désir d'équilibre, l'utilisation consciente de la technologie et la lutte contre la désinformation massive. D'ici 2026, 90 % du contenu en ligne pourrait être généré par l'IA. Pour distinguer le virtuel du réel, Adobe, Google et TikTok sont déjà en train de mettre en place un système qui permet de déterminer la nature et la provenance de chaque contenu.

L'environnement

La situation climatique est passée de la phase d'alerte à la phase d'urgence. Désormais, les consommateurs s’impliquent encore plus, n’hésitant pas à demander des comptes aux entreprises. Alors qu'il se murmure que l'Europe envisage d'interdire la publicité extérieure qui promeut la consommation de masse et qu'un boom mondial de la biotech est imminent, les acteurs de l'innovation devront miser sur des matériaux et des composants réutilisables.

L'éthique est le nouveau capital social et les efforts devraient être récompensés, comme le montre l'initiative de la « Plastic Bank » qui offre des crédits pour chaque étape franchie ou la promotion de la consommation éthique menée par Early Majority, qui se définit comme « la première marque de mode qui prône la décroissance en faveur de la durabilité ». Elle n’autorise qu'un nombre limité d'achats chaque année.

La politique

Pour faire face aux tensions géopolitiques et aux inégalités, de nouvelles solutions, impliquant des technologies émergentes et de nouvelles alliances régionales, seront adoptées. Préparez-vous à embrasser un avenir sans frontières, dans lequel la richesse culturelle des villes sera renforcée grâce aux migrations et la main-d’œuvre sera plus qualifiée. Pendant ce temps, la révolte contre les inégalités continuera à prendre de l'ampleur.

L'industrie

Nous assisterons à un renouveau dans le développement des produits, qui seront conçus pour disparaître sans laisser de traces à la fin de leur utilisation, grâce à l'innovation matérielle. Avec la polarisation de la consommation due aux divisions politiques croissantes, les clients dépenseront surtout en fonction des valeurs qu’ils défendent.

La créativité

La créativité, l’imagination et l'accès à de nouveaux univers nous aideront à donner un sens à une planète en proie au chaos en 2026. Il sera important d'exploiter le pouvoir créatif des cinq sens dans le domaine phygital et de renforcer la personnalisation et les interactions. Les produits et les expériences provoqueront alors des micro-joies, concept qui consiste à trouver le bonheur dans des petites choses du quotidien, permettant aux consommateurs de s’évader.

Cet article a initialement été publié sur FashionUnited.UK. Il a été traduit et édité en français par Sharon Camara.

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE
Tendances
WGSN