• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Sept marques de lingerie qui font avancer le body positivisme

Sept marques de lingerie qui font avancer le body positivisme

Par Julia Garel

loading...

Scroll down to read more

Mode

Crédit : Moons & Junes Facebook

Depuis plusieurs années, des marques de lingerie envoient valser les normes de la beauté pour leur préférer une revendication plus moderne : celle du body positivisme. Voici une sélection des noms qui rafraîchissent le secteur des sous-vêtements en tendant vers une définition plus inclusive de la beauté.

Cantiq (USA)

Crédit : Cantiq Facebook

En 2015, l'Américaine Chelsea Hughes a créé Cantiq dans le dessein de proposer une lingerie adaptée à toutes les morphologies. « Chelsea pense que la lingerie ne devrait pas se conformer aux normes de beauté populaires », indique le site d’e-commerce de la marque. À noter : les soutiens-gorge et culottes sont fabriqués à partir de satin élastique et de dentelle spandex extensibles. La majorité des modèles est faite à la main et disponible sur commande entre 14 et 21 jours.

La marque basée à Los Angeles va bien plus loin que l’intégration de pièces plus size et embrasse le mouvement du genderfluid en s'adressant aux personnes transexuelles, intersexe, femmes cisgenres, homme, etc. Cantiq fait d'eux les mannequins de ses collections et leur offre ainsi davantage de visibilité dans un secteur généralement basé sur une approche binaire du genre et une définition de la beauté très limitée.

Prix retail : autour de 33 et 56 euros (118 euros pour un body genderfluid).

Lolo Paris (France)

Crédit : Lolo Paris Facebook

Avec ses 63 tailles de soutiens-gorge, la marque Lolo Paris se présente comme une « experte lingerie pour toutes les morphologies ». Depuis son lancement en 2019, ses fondatrices, les ingénieurs Mélissa Perraudeau et Océane Brière, proposent de revoir le système de mesures des soutiens-gorge en se basant sur un algorithme pour déterminer la taille la plus adaptée.

L’entreprise a développé de la lingerie mais aussi du swimwear et des culottes périodiques. Les collections sont dévoilées sur des mannequins aux morphologies diverses, loin de l'hétérogénéité des modèles filiformes auxquels l’industrie a trop longtemps habitué ses consommatrices.

Prix retail : 95 euros pour un soutien-gorge, 115 euros pour un maillot de bain.

Napperon (France)

En développant un concept original, la marque française Napperon innove et répond à ses clients sans distinction de genre. L’idée : utiliser des napperons, voilages, et nappes brodées pour en faire des pièces uniques de lingerie. Les articles sont confectionnés à la demande en fonction de la taille du porteur, et s'adressent à tous les sexes.

L’approche no-gender de la marque se lit essentiellement sur son compte Instagram, où les visuels représentent aussi bien des hommes en culottes ajourées ou kimono à dentelles que des femmes dans les mêmes tenues.

Prix retail : 95 euros pour un soutien-gorge « Maintien », 85 euros pour un soutien-gorge « Léger » et autour de 55 euros pour une culotte (fabrication au Pays-Basque).

We are we wear (Royaume-Uni)

Crédit : We are we wear Facebook.

Cette marque anglaise née en 2019 propose de la lingerie, du swimwear et des pièces d’activewear allant du XS-3XL et du 30A au 44FF. Elle a diversifié son offre en 2022 en s’ouvrant à la catégorie Homme et ne compte pas s'arrêter là. « Nous travaillons à l'élaboration d'une gamme de produits totalement inclusive, nos dernières collections s'orientant vers une silhouette genderless », peut-on lire sur son site web.

Prix retail : autour de 45 euros pour un soutien-gorge en dentelle.

Moons & Junes (Danemark)

« Il n'y a pas de formule "taille unique" pour le confort », proclame la marque de lingerie sur son e-shop. Basée à Copenhague, cette entreprise danoise a fait, dit-elle, de son compte Instagram « une ode aux silhouettes et aux tailles ». Un rapide scroll le confirme, le compte est un manifeste pour la diversité des morphologies et s’exprime dans une lingerie sans armatures, ni padding.

Sur l'e-shop de Moons & Junes, l'offre comprend des sous-vêtements au style basique, pensé pour le quotidien, comme une culotte en coton biologique bleue, un soutien-gorge triangle, avec un décolleté en V en maille double épaisseur soyeuse. Mais on y trouve également des culottes avec des jeux de transparence ainsi que des maillots de bain.

Prix retail : autour de 50 euros pour un soutien-gorge, 24 euros un short cycliste.

Avant Minuit (France)

Crédit : Avant Minuit

À l'image de la marque américaine Cantiq (citée plus haut), le jeune label nantais Avant Minuit revendique une lingerie pour tous les corps et tous les genres. Lancée par Adélaïde Brient, la marque articule son offre autour d'une lingerie en dentelle pour les personnes transsexuelles. L'engagement de la fondatrice envers cette communauté, souvent oubliée par les marques de lingerie établies, l'a récemment poussé à développer un sous-vêtement tucking (technique visant à cacher la forme du pénis pour qu'il ne se devine pas à travers les vêtements).

Avant Minuit pratique l'écriture inclusive et s'adresse principalement aux personnes ne se reconnaissant pas dans les normes genrées traditionnellement attribuées par la société. Les articles sont certifiés GOTS ou Oeko-tex ou sont conçus à partir de stocks dormants.

Prix retail : 60 euros pour une brassière et 65 euros pour une culotte en dentelle.

Lou Manesse (France)

Dans le paysage des marques de lingerie sexy, Lou Manesse se distingue par une approche plus diverse des corps qu'elle représente. Ses débuts sur le marché en 2021 se sont accompagnés d’un parti pris fort : concevoir en France des pièces pour tous les genres et toutes les morphologies de manière artisanale. Les articles sont disponibles sur-mesure mais sont aussi, pour une grande partie d’entre eux, ajustables.

Lanières, tulles et jeux de découpes dessinent l’ADN de la marque bien que la créatrice précise sur son e-shop avoir choisi de ne pas « [se] fixer à un style prédéfini pour essayer de [s]’adapter au mieux aux envies et suggestions de ceux qui [l]’entourent et de ne pas se brider dans une image conventionnelle qui ne [lui] correspondrait pas. »

Prix retail : 175 euros pour un body, 50 pour un boxer, 130 euros pour un ensemble harnais.

Vous ne voulez manquer aucune actualité liée à l'industrie de la mode ? Cliquez ici pour vous abonner à la newsletter de FashionUnited.
body positive
Lingerie