Résumé 2018 : les faits marquants de la mode en France

En 2018, la mode en France a connu un regain de créativité avec de nouvelles collaborations et l’arrivée de directeurs artistiques, souvent inspirés par des cultures lointaines ou par le monde du hip hop. Les consommateurs français avertis ont pris conscience de l’importance d’une mode « traçable », tandis que certains labels en berne ont trouvé refuge sous pavillons chinois... En 2018, la mode a aussi perdu des hommes illustres ayant légué un bel héritage. Et malgré le changement climatique et les dernières mobilisations qui ont nui considérablement au commerce, la mode dans l’Hexagone s’appuie plus que jamais sur son savoir-faire et ses artisants, de quoi raviver le secteur et continuer de faire rayonner les métiers d’art à l’international. Voici une liste non exhaustive des évènements clé de 2018 en France.

Virgil Abloh rejoint Louis Vuitton

Le 26 mars, Virgil Abloh, héritier du courant streetwear et proche du hip hop, devient directeur artitique de la ligne homme de Louis Vuitton. Il prend la place de Kim Jones qui quittait ses fonctions en janvier 2018. Virgil Abloh est aussi le premier afro-américain à la direction d’une ligne de la maison Vuitton.

Naf Naf racheté par le chinois La Chapelle Fashion Co

Début avril, l’enseigne Naf Naf, propriété de Vivarte et qui emploie 920 personnes et en vente depuis mars 2017, a été rachetée par le consortium chinois d’investisseurs de La Chapelle Fashion Co. Naf Naf compte environ 350 boutiques (dont une cinquantaine de franchises et 120 corners en grands magasins) en France et à l'étranger.

Décès d’Hubert de Givenchy à 91 ans

Le célèbre couturier, qui avait habillé Audrey Hepburn, Jackie Kennedy ou encore la duchesse de Windsor était à la fois « novateur et intemporel », selon Bernard Arnault, à la tête du groupe LVMH. Hubert de Givenchy, qui arrivait au sommet de la mode mondiale dans les années 1950, était une personnalité de la haute-couture française et ses créations incarnaient le symbole de l’élégance parisienne avec ses longues robes du soir et ses tenues de jour pendant plus d’un demi-siècle. Une renommée qui perdure encore aujourd’hui.

L’homme chez Jacquemus

Le 25 juin, à Calanque de Sormiou entre Marseille et Cassis, Simon Porte Jacquemus présentait sa première collection masculine, “Le Gadjo”. Une trentaine de silhouettes ont défilé sous le soleil de Provence, au retour de plage et faisant un clin d’oeil à la vie lente et sulfureuse du Sud. Un début très remarqué pour ce créateur méditerranéen, notamment dans le monde parisien de la mode.

Hedi Slimane entre chez Céline

Le photographe et styliste Hedi Slimane a été nommé directeur de la création artistique et de l’image de la maison Celine. Le 28 septembre, son défilé « Paris la nuit » proposait des pièces confortables et transgénérationnelles.

Kim Jones nommé directeur de la création chez Dior Homme

Le britannique Kim Jones est nommé directeur artistique chez Dior Homme, succédant à Kris Van Assche. Fan de l’esthétique « street », il décidait de présenter une pré-collection automne 2019 à Tokyo aux couleurs sombres, comportant des nuances métallisées et un logo Dior imposant sur chacune de ses créations.

Chanel à la plage...

Sans doute un des plus beaux défilés de la maison avec un décor de plage au Grand Palais. La collection printemps-été présentée en octobre dernier faisait défiler Kaia Gerber pieds-nus dans du sable blanc dans des silhouettes des années 70 à 90 inspirées du Saint-Tropez de Brigitte Bardot.

Jean-Paul Gaultier arrête la fourrure

Jean-Paul Gaultier, Burberry et Versace ont rejoint en 2018 la liste des marques renonçant à l’utilisation de la fourrure animale dans leur collections. Chanel a également renoncé aux peaux exotiques, « difficilement traçables».

Décès d’Alain Chevalier, l’un des deux fondateurs de LVMH

En novembre 2018, cet homme d’affaires et visionnaire, architecte du groupe LVMH s’est éteint à l’âge de 87 ans à Megève. L’Elysée lui rendait hommage avec ces mots : « Alain Chevalier son intelligence et son talent au service de la politique et de l'industrie, contribuant par sa vision et sa détermination à installer la France à la première place dans le domaine du luxe ».

Le Comité Colbert met le cap sur la Silicon Valley

Guillaume de Seynes, président du Comité Colbert et vice-président d’Hermès a évoqué le mois dernier « une démarche exploratoire » des maisons de luxe françaises dans la Silicon Valley. Pour l’instant, trois entreprises faisant partie du Comité Colbert, regroupant 82 institutions du luxe français (mode, artisanat, gastronomie, hôtellerie, culture…), sont à ce jour présentes à Palo Alto. Là-bas, Puiforcat, Christofle et Ercuis dispensent un enseignement lié aux savoir-faire de l'orfèvrerie française dans le campus de Stanford.

Hermès inaugure sa 3ème maroquinerie en Franche-Comté

Fort de son année record en 2017, la maison de luxe a inauguré au mois d’avril sa troisième manufacture dédiée à la maroquinerie près de Montbéliard (Doubs) et sa seizième en France. Les ventes de sellerie-maroquinerie ont représenté en 2017 la moitié de son chiffre d’affaires total de 5,5 milliards d’euros, les sacs à main tirant vers le haut la croissance de la maison.

Yiqing Yin quitte la maison Poiret en décembre 2018

En mars 2018, Poiret –repris par le groupe sud-coréen Shinsegae en 2015- faisait son grand retour, 90 ans après sa fermeture, avec un défilé à la fashion week de Paris. La créatrice d’origine chinoise a créé deux collections pour la mythique maison de mode féminine avec un premier défilé très remarqué pour avoir ravivé les notes orientalistes déjà utilisées à l’époque par Paul Poiret.

Carven, au bord de la liquidation, repris par le chinois Icicle

La maison de couture fondée en 1945 par Carmen Tommaso, alias Marie-Louise Carven, rachetée par le groupe hongkongais,Bluebell, en 2016, était au bord de la liquidation en septembre dernier après avoir été placée en redressement judiciaire en mai 2018. La marque parisienne qui affichait un chiffre d’affaires de 21,5 millions d'euros en 2017, avait accumulé des dettes de 5,5 millions d'euros exigibles à échéance. En octobre, le groupe chinois Icicle a été désigné par le Tribunal de Commerce de Paris. Et le 5 novembre, Carven annonçait le départ de son directeur artistique, le Suisse Serge Ruffieux, en charge des collections femmes et accessoires depuis trois saisons.

Printemps.com verra bientôt le jour

Le Printemps annonçait en septembre dernier le lancement de son site marchand prévu pour cette année ou 2020 au plus tard. Le groupe détenu par des investisseurs du Qatar depuis 2013 et dirigé par Paolo de Cesare affichait de fortes ambitions internationales avec des revenus de près de 1,7 milliards de dollars enregistrés en 2018. Deux sites e-commerce sont déjà à son actif, celui de Citadium et de Place des Tendances et Printemps.com sera dédié aux marques de luxe et créateurs.

Balmain fait son grand retour dans la Couture

Après un hiatus de 16 ans, la maison Balmain élue « membre invité » par la Fédération Française de la Couture et de la Mode, a annoncé son retour sur les podiums de la haute-couture dès janvier 2019, avec une collection dessinée par Olivier Rousteing. Le défilé haute-couture de Balmain se tiendra au sein du nouveau flagship de la marque, situé au 374 rue Saint-Honoré, un espace de 750 mètres carrés qui sera inauguré à cette occasion.

Camaïeu repris par ses créanciers

La société-mère du groupe de prêt-à-porter Camaïeu, Modacin, a conclu le mois dernier un accord avec ses créanciers pour que "l'intégralité" de sa dette financière soit convertie contre "Cent pour cent du capital et des droits de vote".

Showroomprivé augmente son capital

Showroomprivé a annoncé le 21 decembre le succès de son augmentation de capital de 39,5 millions d’euros visant à accroître sa flexibilité financière. Carrefour était entré au capital de l’entreprise en janvier 2018 en rachetant la part détenue par Conforama (propriété du sud-africain Steinhoff) au prix de 13,5 euros par action, soit un montant total d’environ 79 millions d’euros.

« Les gilets jaunes » : des pertes de 25 pour cent sur un an

Les manifestations des « gilets jaunes » ont engendré des pertes de 25 pour cent en moyenne sur un an pour le commerce, a estimé fin décembre la secrétaire d’Etat à l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, assurant que « des milliers d’emplois sont en jeu ».

Photo : Givenchy

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS