L'Oriental Fashion Show, un pont de créativité entre nos deux mondes

Après sa dernière édition parisienne au Peninsula, l’Oriental Fashion Show revient au Ritz pour célébrer sa 30ème édition, marraînée par Bariza Khiari, ex Vice-Présidente du Sénat. Cette plateforme internationale itinérante, créée par Hind Joudar, experte en mode orientale et fervente défenseuse de la culture arabe, relie une fois de plus nos deux mondes, l’Orient et l’Occident, faisant défiler marques et créateurs issus de multiples horizons dans un cadre d’exception.

Depuis quinze ans, la fondatrice de l’association « Route de la Soie et d’Al Andalus », qui réunit plus de cent designers d’une cinquantaine de nationalités, a déjà organisé de nombreux évènements mode à Paris, Londres, Moscou, Marrakech, Istanbul, Koweït City, Bakou en Azerbaïdjan, Samarkand, Tachkent et Boukhara en Ouzbékistan, Almaty au Kazakhstan, Doha au Qatar et dernièrement à Oulan-Bator en Mongolie. Son objectif ? Faire rencontrer les savoir-faire historiques français et orientaux, créant un véritable pont entre ces deux cultures.

Tour d’horizon en images des collections présentée au Ritz le 30 juin dernier pendant la semaine de la haute-couture. La mise en scène a été réalisée par le scénographe français, Gil Tardieu.

L'Oriental Fashion Show, un pont de créativité entre nos deux mondes

SLAVA ZAÏTSEF : Russie

Avant d’être créateur de mode, le russe Vyacheslav Mikhailovich Zaitsev est avant tout artiste, auteur, graphiste et créateur de costumes de théâtre. Slava Zaïtsev est aussi lauréat du Prix d’Etat de la Fédératon de Russie. Il fonde sa propre maison de couture en 1982 et depuis 40 ans, cet artiste complet qui s’inspire de l’art, de l’histoire et de la nature, met en avant dans son travail la mode russe sur la scène internationale. Connu aujourd’hui comme le « Dior Rouge », il est devenu le leader dans son pays et participe à de nombreux évènements dans le monde entier.

L'Oriental Fashion Show, un pont de créativité entre nos deux mondes

ZARDOZI By Constella : Kazakhstan

Zadorzi by Constella est une jeune marque (créée en 2017) qui a pour ambition de faire connaître et de moderniser une technique de broderie ancestrale originaire de l’Asie Centrale et de la Perse. La marque mélange ainsi ces deux temporalités à travers des pièces faites à la main qui peuvent être portées de manière chic mais aussi plus décontractée. Cette marque née au Kazakhstan a déjà participé à de nombreux déflés en Europe, en France et en Italie, mais aussi à Dubaï et à Moscou.

L'Oriental Fashion Show, un pont de créativité entre nos deux mondes

FOUAD GUERFI: Algérie

Originaire de l’est de l’Algérie, Fouad Guerfi se passionne vite pour le monde de la mode. Après un premier apprentissage dans sa ville natale, Batna, héritère de savoir-faire artisanaux, le créateur étudie à Paris à l’école ESMOD. Finalement c’est en 1990 qu’il décide de créer sa propre maison de couture. Seulement trois ans après, lors de son premier défilé il connait un vif succès qui l’emmènera notamment à Paris et Washington.

L'Oriental Fashion Show, un pont de créativité entre nos deux mondes

ARUNAZ By Nazym Karpykova: Kazakhstan

Née au Kazakhstan, et basée à Almanty, cette marque reconnue aujourd’hui au-delà de ses frontières, représente le travail de Nazym Karpykova. Cette designer a un style unique qui allie élégance et sensualité tout en renouant avec des motifs et techniques propres à son histoire. Nazym Karpykova souhaite, par le biais de la mode et de ses créatons novatrices qui mélangent diférentes matières, couleurs et styles, proposer sa vision de la femme.

L'Oriental Fashion Show, un pont de créativité entre nos deux mondes

YASMINA: Algérie

Cette créatrice algéroise a débuté dans le milieu de la mode au sein de la maison de couture française Jacques Esterel, où elle sera promue styliste et mannequin vedette. Tout en s’épanouissant dans le monde de la mode parisienne elle contribue à enrichir celui de la mode algérienne. C’est aussi la première femme à avoir internationalisé la mode algérienne. À travers ses créatons avant-gardistes qui défilent chaque année en Europe, au Maghreb et dans le reste du monde, Yasmina Chellali souhaite exprimer la liberté des femmes toutes origines confondues.

L'Oriental Fashion Show, un pont de créativité entre nos deux mondes

MALEONE: Azerbaïdjan

Toute jeune, Maleone a été lancée en janvier 2018. Elle représente le travail de deux jeunes stylistes d’Azerbaïdjan : Khadija et Nuray Jamal. Maleone, qui signife en français Magnolia, est l’image de la marque. Cette fleur aussi connue sous le nom de « la fleur légendaire », qui a inspirée de nombreux poètes et artistes, symbolise une beauté hors du commun, étrange, inhabituelle. Celle-ci correspond à la créativité de ces deux designers qui ont pour volonté de combiner l’élégance et le raffinement avec la beauté de la nature.

L'Oriental Fashion Show, un pont de créativité entre nos deux mondes

AMINA LAHBABI "Trad Art Tailor": Maroc

Cette marque marocaine familiale est l’œuvre d’une mère et de sa flle. Amina Lahbabi a grandi à Fès puis à Casablanca où elle est devenue médecin et mère de trois enfants. Depuis son plus jeune âge, sous l’infuence de sa propre mère couturière, Amina Lahbabi personnalise ses tenues en y ajoutant de la broderie ou du perlage pour une dimension plus traditonnelle. Elle confectionne d’ailleurs elle-même pour son entourage des tenues traditonnelles. C’est son mari et sa flle, Soukaïna Bouanani, community manager, qui l’incite à créer son label spécialisé dans les tenues traditonnelles marocaines modernisées et revisitées.

L'Oriental Fashion Show, un pont de créativité entre nos deux mondes

HANY EL BEHAIRY: Egypte

On le surnomme « le pharaon de la mode égyptienne ». Depuis plus de vingt ans, Hany El Behairy a su conquérir la mode internationale à travers ses créations de robes couture qui conservent une inspiration de style oriental. Il défile aujourd’hui aux côtés des maisons de luxe les plus réputées et est devenu une icône de la couture du monde arabe, comparable à Zuhair Murad ou Elie Saab, qui habille de grandes personnalités égyptiennes.

L'Oriental Fashion Show, un pont de créativité entre nos deux mondes

LO NEEL : France

Sur le modèle de l’aventurière Alexandra David-Néel, les deux fondatrices de Lo Neel, Frédérique Muller et Loane Cognard, se sont lancées dans l’aventure de créer en 2018 une marque de couture éco-responsable et végan qui correspond à leurs valeurs. Cette marque éthique s’inspire des savoir-faire ancestraux indiens tout en innovant à travers l’utlisation de matières recyclées végétales et parfois insolites comme le cuir d’ananas (Piñatex), la fibre d’eucalyptus ou de banane. Lo Neel surprend à travers la coupe et la matière de ses pièces, sublimées par des détails colorés d’inspiraton indienne.

L'Oriental Fashion Show, un pont de créativité entre nos deux mondes

KENGORA: Maroc-Mongolie

Cette marque contemporaine française éco-responsable de prêt à porter de luxe est le fruit d’une amitié entre deux créatrices talentueuses qui se complètent. Les deux femmes, originaires du Maroc et de la Mongolie, ont étudié la mode en France et développé un amour pour la culture française. Ainsi, la marque Kengora est le résultat d’un grand métissage culturel que l’on peut retrouver dans le style et la coupe des vêtements. Les deux femmes souhaitent lier modernité et minimalisme avec les techniques et matières nobles venus de Mongolie. Enfin, ces deux artistes, qui ont toutes les deux grandi dans des sociétés patriarcales, accordent une grande importance à la place de la femme, leur collection étant exclusivement féminine.

Photos : Paul Tomasini Studio Fashion

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS