La marque de lingerie d’exception Wacoal veut lutter contre « la beauté formatée »

La griffe japonaise Wacoal s’associe à Wise Women, un cénacle composée de femmes engages dans la culture et la création. Le but de cette association est de mettre en lumière différentes visions de la beauté par le biais de pièces uniques réalisées par six artistes. Ces pièces uniques seront présentées à Paris lors d’une exposition caritative « Capture Beauty » à La Villa Rose. La date d’inauguration de cette exposition n’a pas été choisi au hasard : le 8 mars 2019, journée Internationale des Femmes.

La marque fondée en 1946 par Koichi Tsukamato – qui avait imaginé un soutien-gorge permettant de dessiner une poitrine inspirée des modèles occidentaux, créant ainsi le premier soutien-gorge au Japon – explique ainsi sa démarche : « à l’heure 2.0 où la beauté n’a jamais été aussi formatée,ces six artistes ne tentent pas de définir la beauté ni d'en donner une réponse universelle, mais incarnent cette question, miroir de nos sociétés, à travers des œuvres qui célèbrent leurs visions de la beauté ».

Capturer la beauté sous toutes ses formes

Cette exposition rejoint la philosophie de la maison qui s’est notamment exprimée par la création en 1964 d’un centre de recherche "The Human Science Research Center", dédié à l'étude de l'évolution morphologique des femmes dans le monde. Ce centre permit à Wacoal de concevoir de nouveaux produits et de nouvelles techniques nécessaires à la satisfaction de femmes aux morphologies diverses. Ce projet aura pour objectif de porter un regard différent sur la beauté et mettre en valeur une féminité nouvelle, diverse et assurée. Laura Simon, Chief Marketing Officer de Wacoal, déclare : « Nous nous efforçons de créer une lingerie artisanale d’exception pour rendre toutes les femmes encore plus belles. Notre fondateur, Koichi Tsukamoto, voulait servir la culture et la créativité féminine. Nous voulons donc soutenir les femmes dans le monde de l'art grâce à ce programme artistique ».

« Capturer la beauté sous toutes ses formes, point de départ du programme et de l’exposition, s’inscrit également dans la démarche de Wise Women représentées par Maroussia Rebecq (co‑fondatrice de Wise Women) et Margaux Barthélemy (fondatrice de hashtagart) ». Les deux commissaires d'exposition invitent ainsi une artiste chaque mois sur la thématique « Capture Beauty » : Camille Vivier, Inès Longevial, Apolonia Sokol, Célia Nkala, Leslie David et Alice Guittard.

C’est enfin un hommage au fondateur de la maison, grand collectionneur d’art, notamment de toiles impressionnistes réalisées exclusivement par des femmes . Persuadé qu’il fallait « comprendre humblement la culture occidentale » pour progresser, Koichi Tsukamoto a également fondé le Kyoto Costume Institute qui regroupe d’authentiques pièces de costumes et de vêtements provenant d’occident, datant du 17ème siècle jusqu’à aujourd’hui – un fonds exceptionnel riche de 12 000 pièces et 16 000 documents.

Les six œuvres d’art réunies à l’occasion de l’ exposition qui se tiendra jusqu’au 16 mars seront vendues au profit d’une action menée par Wise Women pour soutenir une nouvelle génération de femmes artistes et créatrices.

Crédit photo : Wacoal, dr

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS