The Other Store booste l’e-commerce des marques de mode

Bientôt douze ans et un accompagnement des marques dans le e-commerce de plus en plus efficient. Lancé en 2008, The Other Store (ou The Oz) reste le partenaire e-retail de confiance des marques de mode, luxe et beauté. De A à Z la plateforme construit, gère l’image et la fluidité des sites de ventes en ligne d’une vingtaine de noms de la mode, et travaille main dans la main avec elles de façon très opérationnelle. Tout en prêtant une grande attention à l’Adn de la marque, via notamment le design et l’ergonomie du site. Dans un environnement e-commerce de plus en plus mouvant, The Other Store a développé une expertise au fil des années en termes de métiers et de services. Entretien avec Yann Rivoallan, son co-fondateur et dirigeant.

Comment évolue votre métier, dans un environnement où les marques maîtrisent de plus en plus leur rapport au digital ?

Il y a dix ans, les marques avaient une faible connaissance du digital, peu ou pas d’expertise en interne, peu d’appréhension des enjeux et de la chaîne de valeur d’un site marchand, tant en terme de logistique que de trafic, ou de direction artistique, etc. C’est pourquoi The Other Store s’est lancé sur un concept simple : permettre aux marques de développer un e-commerce performant et à leur image en co-gérant de bout en bout tous les métiers liés à cette activité. Aujourd’hui, cette vision est toujours d’actualité mais s’est beaucoup complexifiée. Avec la multiplication des capsules et des collections, les marques veulent toujours plus de rapidité, de fluidité. Et aujourd’hui, le développement de l’omnicanal a créé de nouveaux services et métiers. The Other Store a évolué pour continuer à accompagner les marques dans leurs transformations online et offline. L’enjeu consistant à avoir une vision à 360 degrés sur tous les canaux, les boutiques, les marketplaces ou les sites e-commerce.

Quelle est aujourd’hui votre création de valeur, quelles sont les services et l’expertise spécifique que vous apportez aux marques ?

Tout d’abord un constat en terme de performance : en moyenne, les sites que nous gérons ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de 28 pour cent en 2018.

Ce qui évolue, c’est le besoin de nos clients d’être libres et davantage autonomes sur la plateforme, pour gérer notamment les mises en place récurrente de nouveaux produits et capsules, et ce de plus en plus rapidement. C’est pourquoi nous travaillons depuis peu avec la plateforme Shopify, qui propose des solutions e-commerce totalement hébergées sur le cloud et qui est intégralement basé sur un fonctionnement en mode SaaS. Ce prestataire d’origine canadienne accompagne un million de sites dans le monde. Ce qui lui permet plus d’efficacité, via, notamment une optimisation des data générées par le trafic des sites. A nous, de créer, autour, les services spécifiques demandées par les marques. C’est devenu quasiment du sur-mesure. Notre singularité est d’offrir à la fois de l’expertise fonctionnelle marketing et une valeur ajoutée dans le design. Quelle est la stratégie digitale de la marque, comment optimiser la complémentarité entre le site et les réseaux sociaux, comment le digital influe sur les modes de consommation, comment optimiser le trafic sur le site et augmenter la rentabilité comme la notoriété de nos clients, quelle création de contenu ? Voilà autant d’expertises que notre équipe, constituée aujourd’hui de 85 personnes développe.

The Other Store booste l’e-commerce des marques de mode

Qui sont vos principaux clients ?

Là encore, les choses évoluent, le profil des marques change : nous venons de signer avec Musier Paris, label développé par l’Instagrameuse Anne-Laure, plus connue sous le nom d’Adenorah. Un label littéralement « native digital ». Dans un autre registre, Karl Marc John vient également de nous rejoindre. Dans le domaine de la beauté, enfin, nous commençons à travailler avec Bourjois.

Globalement, nous gérons les sites d’une vingtaine de marques, de Naf Naf à Armor Lux à des marques urbaines et premium comme Des petits Hauts ou Gérard Darel. Et nous en conseillons une trentaine.

photo : Yann Rivoallan, Des Petits Hauts

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS