Les raisons de la faillite de MS Mode

Une structure financière dangereuse, maintenue bien trop longtemps. Telle est la cause de l'échec de MS mode, selon l’analyse des membres du conseil d’administration Frits Kemp et Cees de Jong, qui a été publiée dans le premier rapport de faillite.

Depuis l'acquisition de MS Mode, en 2011, Rabobank a prêté de l'argent à la chaîne mais cela n’a pas suffit toutefois à compenser les charges. Deux fois, la société a même fait face à un déficit de15 millions d’euros. Rabobank a accordé des prêts sur salaire à Cool Investments (appartenant à Roland Kahn et Jaco Scheffers, propriétaires de MS Mode, Coolcat et America Today) qui a été remboursés mensuellement par MS Mode. Ces millions empruntés étaient nécessaires pour acheter des collections.

Au début, les prêts sur salaire n'étaient pas un problème car MS Mode a obtenu de bons résultats voire de meilleurs résultats. L'accord de crédit, qui a été adapté à l'acquisition, a été prolongé en 2015 avec de meilleurs arrangements.

MS Mode a eu des problèmes à cause de la construction avec prêt sur salaire

À la fin de 2015, cependant, ont commencé les problèmes. Les ventes d'automne de MS Mode ont ralenti à cause des températures douces et n’ont pas répondu aux exigences de Rabobank qui a annoncé n’avoir aucune intention de fournir un financement supplémentaire. Il souhaitait un retour de son prêt de 30 millions d'euros, le 1er juillet 2016. En outre, la banque voulait demander un nantissement sur la quasi-totalité des actifs.

MS Mode a présenté à la mi-mai un plan de relance à Rabobank. La réorganisation a été engagée sur la base des prévisions de ventes de fin mars. Le deuxième trimestre, cependant, a montré que le chiffre d'affaires diminuait encore et que les prévisions ne seraient pas respectées. En juillet 2016, Cool Investments a cessé de fournir le prêt sur salaire à MS Mode.

Dans la troisième semaine de juillet, MS mode décide de redémarrer le processus de vente de la chaîne. Cinquante parties ont été approchées afin de prendre le relais, mais ont abandonné car cela représentait trop de défis dans un court laps de temps. Le 4 août, MS Mode a demandé la suspension des paiements, accordée le 5 août. Le 11 août, la suspension a été convertie en une faillite.

Une dangereuse structuration financière a causé la faillite de MS Mode

Les membres du conseil d’administration font savoir qu’il y avait plusieurs raisons nécessaire à la liquidité, qui a constitué la base de la faillite. Tout d'abord, la force du dollar depuis juillet 2015 a joué un rôle, ainsi que la baisse des ventes dans la mode féminine, aussi les mauvaises ventes en France de MS Mode, en raison de collections décevantes et des incidents comme les attaques et les grèves. De plus, les acheteurs proposaient une collection trop élégante, alors que le client aurait préféré une collection plus décontractée. S’ajoutent des boutiques désuètes, un écart d'investissement, l'hiver trop chaud, une marge pauvre sur les manteaux et vêtements de plein air qui ont fait chuté les résultats. « Certains pensent que la modernisation dans le segment des grandes tailles, de MS Mode a été insuffisante », selon les curateurs, dans le rapport.

Mais les arrangements financiers avec Rabobank ont un rôle tout aussi important. Les curateurs soutiennent que le financement de la société n'a été pas suffisamment réglementé à partir de 2011, parce qu'il y avait une trop grande dépendance à l'égard des prêts flash. Il n'y avait pas de problèmes tant qu'il y avait un EBITDA positif, mais a l’EBITDA est passé en négative en 2016. « En outre, la société avait suffisamment de réserves pour faire face à des revers, comme deux saisons décevantes ou une erreur dans la politique d'approvisionnement », selon Kemp et de Jong.

« La conversation sur les prêts sur salaire aurait du avoir lieu lorsque tout allait encore bien » en 2013. Ce que Rabobank et MS Mode ont fait n’est pas clair. Les deux curateurs parlent d'une faille dans le financement de l'entreprise de mode. Selon Kemp, les prêts sur salaire ont rendu MS Mode « très vulnérable parce que les marges étaient très modestes et arrivaient toujours à contre-temps. »

MS Mode confronté à un problème majeur de liquidité

La faillite va coûter environ 20 millions d'euros, à Rabobank. Une partie de celle-ci, Près de 13 millions revient à la banque après vente d'actions. Les ventes au détail ont donné 8,1 millions. Roland Kahn a predu 4,5 millions d'euros par la faillite, mais a redonné une nouvelle chance.

Il y aura au moins 90 des 134 magasins de MS mode repris aux Pays-Bas avec l'ancien personnel. « Les magasins continueront dans les autres pays », avouent les curateurs Kemp et De Jong, avec non seulement les jeunes travailleurs, mais aussi le personnel expérimenté. Toutefois, les salaires seront inférieurs, parce qu'ils étaient au-dessus de la moyenne selon De Jong. En 2015, le personnel a coûté 59 millions en salaires et en frais de personnel, sur des ventes de 235 millions d'euros. Le concept renouvelé de MS Mode arrivera après la vente, en janvier.

Photo : MS Mode, FashionUnited

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS