• Home
  • Actualite
  • Business
  • Les Galeries Lafayette obtiennent un prêt garanti par l’Etat de 400 millions d’euros

Les Galeries Lafayette obtiennent un prêt garanti par l’Etat de 400 millions d’euros

Business

Par Herve Dewintre

5 janv. 2021

Annus horribilis pour les Galeries Lafayette. Comment pourrait-il en être autrement ? Le choc a été violent pour le groupe français, propriétaire de la célèbre enseigne de grands magasins. Les deux confinements ont bien-sûr constitué une épreuve difficile, comme pour tout le monde : les magasins ont fermé pendant 100 jours, une première dans l’histoire de l’enseigne fondée en 1894. Mais c’est surtout l’absence totale de touristes qui se révèle terrible à envisager. Nicolas Houzé, le directeur général du groupe - qui comprend par ailleurs le BHV Marais, La Redoute, Eataly France et plusieurs chaines d’horlogerie-joaillerie - ne s’en cache pas : le chiffre d’affaires sera divisé par deux pour 2020.

Pour le magasin vedette du boulevard Haussmann, le manque à gagner est conséquent : 1,7 milliards d’euros. Il faut dire que la clientèle y est en très grande majorité internationale. « A 60 pour cent » précisait le dirigeant au micro de BFM TV avant de préciser des le mois de novembre dernier : « Le scénario le plus réaliste est un début de retour d'une clientèle internationale à partir du dernier trimestre de l'année 2021, et à hauteur d'une trentaine de pour cent de ce qu'il pouvait être en 2019 ». Et l’affluence normale ? « Pas avant 2024 » tranchait le directeur général.

Le groupe de grands magasins attendait cette aide depuis avril

Quelques heures avant la fin 2020, le groupe français (toujours détenu par les descendants directs du fondateur) a pu enfin compter sur le soutien effectif du ministère de l’économie. Les Galeries Lafayette, révèle le magazine Les Echos, ont obtenu en effet un prêt garanti par l’Etat de 300 millions d’euros. Nicolas Houzé avait annoncé la demande de ce prêt dès le mois d’avril. Le dirigeant espérait alors que ce prêt permette au groupe de passer un cap et de relancer l’activité dans un contexte où il est difficile de prédire le rythme de la reprise.

Pour rappel, le dispositif du PGE a été conçu lors des premiers jours du confinement par le ministère de l’Economie et des Finances, les banques et Bpifrance afin de fournir rapidement et à des taux attractifs des liquidités aux entreprises dans la limite de 25 pour cent du chiffre d’affaires annuel, avec un montant garanti à 90 pour cent par l’Etat. En 2020, 630 000 entreprises françaises (dont 89 pour cent de très petites entreprises avec un chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'euros) ont bénéficié de ce dispositif : la somme distribuée par les banques s’élève à 129 milliards d’euros d’après le dernier décompte réalisé par Bercy mi-décembre. Un vif succès qui atteste en quelque sorte l’ampleur de la crise.

Vous ne voulez manquer aucune actualité liée à l'industrie de la mode ? N'attendez plus et faites comme de nombreux autres professionnels du secteur : Inscrivez-vous à la newsletter de FashionUnited !

Crédit photo : Galeries Lafayette