Hema réduit sa dette et passe entre les mains de ses créanciers

La chaîne de grands magasins néerlandais Hema a annoncé passer une étape importante de son désendettement. La société a conclu un accord avec ses créanciers en vue de retrouver une structure financière plus saine.

Aujourd'hui, le 15 juin, la société mère de Hema a dû rembourser un prêt de 50 millions d'euros. Si le prêt n'était pas remboursé, les créanciers pourraient techniquement déposer le bilan de la société mère de Hema. Mais ce lundi matin, Hema a annoncé dans un communiqué que ses créanciers sont sur le point d’acquérir toutes les actions de Hema BV.

Lorsque l'accord sera mis en œuvre et achevé avec succès, la dette totale de Hema passera de 750 millions d'euros à 300 millions d'euros, a indiqué le communiqué de presse. En conséquence, les créanciers obtiennent toutes les actions. « Cela permettra à Hema de retrouver une structure financière saine, une position de liquidité solide et suffisamment d'espace pour investir dans l'avenir de l'entreprise », a indiqué le communiqué de presse.

La dette de Hema réduite de 450 millions d'euros

Du fait de la réduction de l'endettement total de Hema, les charges d'intérêt annuel passeront d'environ 50 millions d'euros à 30 millions d'euros. La trésorerie est également renforcée par un nouvel emprunt obligataire de 42 millions d'euros. « Cela permet à Hema de disposer de suffisamment de liquidités pour continuer à investir dans l'entreprise et stimuler la croissance et la rentabilité » peut-on lire dans le communiqué.

Hema a été acquise en octobre 2018 par Ramphastos Investments, la société d'investissement de l'entrepreneur Marcel Boekhoorn. Boekhoorn a promis de réduire considérablement la dette de l'entreprise, souhaitant faire de Hema un acteur mondial. « Hema est reconnaissant pour le rôle que Ramphastos a joué depuis sa prise de fonction en tant que propriétaire de Hema en 2019. En conséquence, nous avons fait des progrès significatifs dans nos plans stratégiques pour renforcer le cœur de notre activité et avons pu poursuivre notre ambition de devenir une marque mondiale et durable  », a indiqué la société dans le communiqué de presse. 

« L'accord d'aujourd'hui est une étape importante vers la bonne santé financière de Hema et est essentiel pour garantir l'avenir et la rentabilité à long terme de Hema, a déclaré le PDG de la société, Tjeerd Jegen, dans le communiqué. « Le niveau d’endettement existant du Groupe, institué en 2014 par un propriétaire antérieur, n'était pas tenable, il limitait notre capacité à exécuter nos plans stratégiques et aurait limité notre croissance à l'avenir. Bien que notre activité ait été résiliente ces derniers mois, la pandémie de Covid-19 a exacerbé les tensions qui pèsent sur la situation financière du Groupe et accéléré la nécessité d'une solution pour régler nos problèmes de structure du capital. »

La société a par ailleurs annoncé vouloir optimiser son portefeuille de vente au détail, améliorer sa marge grâce à l'optimisation des prix et des coûts, réviser sa gamme de produits et augmenter sa productivité tout au long de la chaîne. Elle entend également accélérer la croissance de son pan digital et développer des partenariats stratégiques comme celui qu’elle a entrepris avec la chaîne de supermarchés Franprix.

Cet article a écrit en collaboration avec Caitlyn Terra, journaliste pour FashionUnited.nl.

Crédit : Hema - acquisition de Hema par Ramphastos Investments en octobre 2018. À droite: Marcel Boekhoorn.

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS