Gap renonce à se séparer de la marque Old Navy, l'action s'envole

New York - Le groupe textile américain Gap a finalement renoncé à se séparer de sa marque bon marché Old Navy, une décision saluée à Wall Street où son titre bondissait.

Dans le cadre d'une vaste restructuration incluant la fermeture de nombreux magasins, Gap avait annoncé en février 2019 son intention de se scinder en deux entreprises distinctes.

L'idée était alors de profiter au maximum de la valeur du portefeuille de marques de l'entreprise, en particulier Gap, Old Navy, Banana Republic et Athleta.

Mais « le conseil d'administration a estimé que le coût et la complexité d'une séparation en deux entreprises distinctes, associés à un ralentissement de la performance de l'entreprise, limitaient notre capacité à rendre cette opération suffisamment rentable », a indiqué le directeur général de Gap par intérim, Robert Fisher, dans un communiqué.

Le travail préparatoire effectué a en revanche « permis de mettre en lumière des sources d'inefficacités opérationnelles et des domaines pouvant être améliorés », a-t-il ajouté.

M. Fisher a pris ses fonctions après le départ surprise en novembre de Art Peck, qui dirigeait le géant du prêt-à-porter depuis début 2015. Le conseil d'administration est toujours à la recherche d'un patron permanent.

L'entreprise a par ailleurs légèrement révisé à la hausse jeudi sa prévision de bénéfice par action ajusté pour 2019, grâce notamment au succès un peu plus important que prévu de ses opérations de promotions pendant les fêtes.

Son action bondissait d'environ 7 pour cent dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse, vers 22H00 GMT. (AFP)

Photo : Gap

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS