• Home
  • Actualite
  • Business
  • Baisse des ventes au premier trimestre : Zalando glisse dans le rouge

Baisse des ventes au premier trimestre : Zalando glisse dans le rouge

Par Jan Schroder

6 mai 2022

Business

Zalando newsroom

Le détaillant de mode en ligne berlinois Zalando SE a subi le revers attendu au début de l'exercice 2022. Au premier trimestre, les ventes de l'entreprise habituée à la croissance ont été inférieures au niveau de l'année précédente. Selon le rapport publié jeudi, le spécialiste du e-commerce a glissé dans le rouge.

Au cours des mois de janvier à mars, les ventes du groupe se sont élevées à un peu moins de 2,21 milliards d'euros, soit 1,5 pour cent de moins que le niveau du même trimestre de l'année précédente. Pour Zalando, cela est le premier déclin dans l'histoire de l'entreprise. La période de référence a été « caractérisée par des influences macroéconomiques », a indiqué la société. La « hausse de l'inflation et celle des coûts pour les ménages privés » auraient rendu les clients plus réticents à acheter. Par ailleurs, « l'assouplissement progressif de l'environnement pandémique en mutation », a entraîné des changements dans les préférences des consommateurs, en d'autres termes : les gens sont allés vers d'autres produits que ceux demandés auparavant. Les consommateurs sont à nouveau « de plus en plus intéressés par les innovations saisonnières et les dernières tendances », a expliqué la société.

La perte trimestrielle est d'environ 61 millions d'euros

En revanche, Zalando a légèrement augmenté son volume brut de marchandises (GMV) de 1,0 pour cent à 3,18 milliards d'euros. Selon l'entreprise, cela s'explique par la « forte croissance de l'activité des partenaires », dont la part du GMV total de la plateforme en ligne est passée à 32 pour cent. Zalando est en bonne voie pour accomplir l'objectif fixé : « atteindre une part de 50 pour cent du volume brut de marchandises dans la boutique Zalando avec les entreprises partenaires d'ici 2025 », a souligné le spécialiste de l'e-commerce.

La société a également connu un revers en termes de bénéfices : elle a dû déclarer une perte ajustée avant intérêts et impôts (EBIT) de 51,8 millions d'euros, après avoir réalisé un EBIT ajusté positif de 93,3 millions d'euros au même trimestre de l'année précédente. Selon un communiqué, la détérioration des résultats était principalement due à « une marge brute plus faible en raison de l'augmentation des mesures publicitaires pour attirer les clients et de l'augmentation des coûts logistiques ». Le résultat net présente une perte nette de 61,3 millions d'euros. Au premier trimestre 2021, Zalando avait tout de même dégagé un excédent de 34,5 millions d'euros.

L'entreprise veut réagir aux derniers développements avec un ensemble de mesures

Le co-PDG Robert Gentz a annoncé des changements à la lumière des développements récents. « Nous croyons en la force de notre modèle économique et prenons de nouvelles mesures pour améliorer nos résultats », a-t-il déclaré dans un communiqué. « Nous guidons Zalando sur le long terme et avons toujours utilisé avec succès notre flexibilité et notre adaptabilité pour réagir aux défis actuels et en sortir meilleurs et plus forts. »

Concrètement, l'entreprise souhaite mieux aligner son offre sur l'évolution des préférences des clients, augmenter la rentabilité et continuer à investir dans la qualité de service et les solutions e-commerce. Zalando a également annoncé les prochaines étapes d'expansion : l'entrée sur le marché hongrois et roumain est prévue pour le mois en cours.

Pour 2022, Zalando s'attend désormais à des taux de croissance « dans le bas » des fourchettes de prévisions

L'entreprise s'est essentiellement tenue à ses prévisions annuelles, mais s'est montrée plus prudente que la dernière fois : elle s'attend désormais à des taux de croissance des ventes et du GMV « dans le bas » des fourchettes de prévisions existantes. Selon les prévisions, la croissance des ventes devrait être de 12 à 19 pour cent et le GMV devrait augmenter de 16 à 23 pour cent. L'EBIT ajusté devrait également se situer « dans la partie inférieure » des objectifs de 430 à 510 millions d'euros.

Zalando a par ailleurs déclaré que des investissements de l'ordre de 400 à 500 millions d'euros étaient toujours prévus pour l'année en cours. En ce qui concerne les objectifs de croissance à long terme, le co-CEO Gentz s'est montré optimiste : « Nous restons confiants dans le fait que nous atteindrons notre objectif de plus de 30 milliards d'euros de volume brut de marchandises d'ici 2025 », a-t-il souligné.

Cet article a initialement été publié sur FashionUnited.de. Il a été traduit et édité en français par Julia Garel.