Who’s Next septembre 2019 : pari tenu

C’était une édition cruciale pour Who’s Next. Très riche en nouveautés, le salon était très attendu, notamment pour son nouvel événement Impact, célébrant la mode éco-responsable et engagée et qui plus est ouvert, le dernier jour au grand public, une première. In fine, le salon français du business mode B to B termine sur une fréquentation stable en mieux : + 0, 4 pour cent de visiteurs au regard de septembre dernier. Ce qui, au vu du contexte actuel, reste plus qu’honorable.

L’événement « green » a rassemblé plus de 11 000 visiteurs

Impact a boosté le salon, indéniablement. Avec près de 120 partenaires présents et près de 11 000 visiteurs sur 4 jours, l’événement « green » a su gagner le cœur du public et attirer les professionnels du secteur. Au total, 70 pour cent des visiteurs d’Impact sont issus des professionnels de Who’s Next. Parmi les autres visiteurs, 60 pour cent sont des particuliers et 40 pour cent des professionnels. Pour la première fois à Paris, un éventail de personnalités de la mode était ainsi réuni lors de ce premier rassemblement.

 

Les conférences, centre névralgique de l'événement, ont confirmé leur rôle de think tank de la mode de demain, donnant la parole à plus d’une centaine d’intervenants

Frédéric Maus, directeur général de Wsn, qui organise le salon, explique à FashionUnited : « Impact a donné une nouvelle impulsion à Who’s Next, avec des partenaires de poids comme les Galeries Lafayette et la Fédération française du prêt-à-porter féminin. Nous proposions bien sûr déjà des parcours de marques responsables. Mais notre volonté était de leur donner une caisse de résonnance plus forte, sur un événement complet ». Il y avait du sourcing, avec le denimier turc Isko ou encore le lainier Chargeurs et sa marque Amédée, des labels engagés, et la présence forte de marques plus institutionnelles venues participer. A l’instar du Slip Français qui a présenté le processus de fabrication de son nouveau pull en laine française, et les Galeries Lafayette avec son mouvement « Go for Good ». Parmi les visiteurs de poids, Hermès, Petit Bateau, Camaïeu, parmi d’autres, se sont déplacés. Comment Who’s Next voit-il évoluer cet espace ? « Nous avons voulu poser les choses, avec des participants très concernés. Nous espérons que cette première va électriser les grandes marques et jouer un rôle de catalyseur » conclut Frédéric Maus.

Impact : un succès qui donne une nouvelle impulsion à Who’s Next

Dans le détail, le salon comptait 1 400 exposants. Ils étaient répartis entre le hall 2.2 qui accueillait le secteur de prêt-à-porter Trendy aux côtés de l’univers Resort & Swimwear, en partenariat avec Riviera, et le nouveau Hall 1. Là où étaient rassemblées les différentes catégories d’offres : les univers Prêt-à-Porter et Fame, l’offre urbaine du What’s Up, les accessoires, chaussures et maroquinerie aux côtés des bijoux, le lifestyle Inside pour sa deuxième édition (mobilier, papeterie …), sans oublier la Villa Beauté pour une troisième édition encore plus forte et plus grande. Au total, le salon a accueilli 43 675 visiteurs sur quatre jours, dont 54 pour cent de français et le solde d’internationaux. Parmi eux, les acheteurs espagnols et italiens sont arrivés en tête, suivis des belges, des japonais et des suisses.

Le secteur Fame dédié aux marques contemporaines du Who’s Next continue d'asseoir son importance, avec des marques comme Fabienne Chapot, Valentine Gauthier, Nous Tricot. Les retailers français et internationaux étaient au rendez-vous, la tendance était aux imprimés forts, aux mailles précieuses et aux pièces « statement ». « Je pense que le Who’s Next est incontournable. C’était notre première fois et nous sommes très contents, nous avons dépassé nos objectifs. J’ai trouvé que l'environnement était très jeune et dynamique » Geoffrey Gillon, fondateur Nous Tricot.

What’s Up, l’espace dédiée à la mode urbaine, présentait une belle offre de talents streetwear, dont, Kulte ou encore Royal Mer. Son fondateur, Roland Colombel, soulignait : « Quand nous avons décidé de relancer Royal Mer, Who’s Next était une évidence. C’est la 6ème édition que nous sommes là pour une visibilité à l’international, rencontrer des nouveaux acheteurs mais aussi des fournisseurs et d’autre typologies de collaborateurs. Une vraie place de business. »

L’espace Trendy réservait une sélection prêt-à-porter des tendances de la saison pour composer le look parfait. Must-have, dernières tendances, achats coups de cœur, des marques comme La Petite Etoile ou Imperial s’y sont distinguée. Tandis que le nouveau « Resort et Swimwear », fruit d’un partenariat entre Who’s Next et Riviera s’est avéré un succès. Une passerelle entre beachwear et mode de plage qui a joué comme une respiration entre le hall 1 et 2.

A noter également le dynamisme de la jeune création, (Fade out Label, Visual Society, collectif Atelier Meraki…) Qui ont mis en évidence différentes leurs différentes initiatives pour bousculer les systèmes de mode établis : demi-mesure, mono-produit, production à la demande…Enfin, la troisième édition de Villa Beauté, a vu sa surface augmenter de 50 pour cent, avec de nouvelles marques comme On the Wild Side, ou encore Vellabelle.

photo : Who’s Next

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS