Pitti Uomo rassemble des acheteurs venus d'Allemagne, du Japon et d'Espagne

Pitti Uomo est une vitrine internationale, un rendez-vous à ne pas manquer. C'est le refrain répété par les exposants interviewés par FashionUnited, à la Fortezza da Basso de Florence, siège de la 96ème édition de Pitti Uomo, qui se tenait du 11 au 14 juin dernier et présentait les collections printemps-été 2020.

La mode masculine italienne a clôturé l'année 2018 avec une croissance de 2,4 pour cent, dépassant 9,5 milliards d'euros.

L'événement a rassemblé les principaux acteurs de la mode homme italienne des secteurs maille, chaîne et trame, shirting, outdoor, cravate et vêtements de cuir. Le secteur a clôturé l'année 2018 dans une zone positive, enregistrant une croissance de 2,4 pour cent, dépassant 9,5 milliards d'euros.

Pitti Uomo rassemble des acheteurs venus d'Allemagne, du Japon et d'Espagne

Pitti Uomo attire beaucoup d’acheteurs, même si cela n’est parfois que par curiosité car, le plus souvent, les commandes se font en showroom, à Milan, ou dans les autres grandes capitales européennes de la mode. Mais cette année, et cela n’est pas une nouveauté, Florence est véritablement devenue une plateforme importante, capable d’attirer des marques internationales comme Givenchy, invité d’honneur de Pitti Uomo, qui a défilé cette année à la Villa Palmieri. Clare Waight Keller, directrice artistique de la maison, a évoqué le poète Baudelaire, auteur des Fleurs du Mal, avec des costumes et vestes à trois boutons ou à double boutonnage et aux amples volumes.

Un autre bon choix de la direction de Pitti Uomo a été l'hommage à Karl Lagerfeld qui, à travers un grand stand dans la cour de la forteresse, a rappelé le génie du designer allemand avec une collection sportive,comprenant des costumes pour hommes et femmes ainsi que des sacs de voyage, des polos et des baskets.

Pitti Uomo rassemble des acheteurs venus d'Allemagne, du Japon et d'Espagne

Autre événement marquant : le défilé LuisaVia Roma, sur la somptueuse Piazzale Michelangelo. Le show était organisé par son directeur général Andrea Panconesi et Carine Roitfeld - ex-rédactrice en chef de Vogue Paris, aujourd’hui en charge du magazine CR Fashion Book - avec la participation sur le catwalk des sœurs Bella et Gigi Hadid. Le défilé proposait un panorama de marques sélectionnées Roitfeld dont : Alberta Ferretti, Alexandre Vauthier, Alexander McQueen, Alexander Wang, Balenciaga, Balmain, Berluti, Bottega Veneta, Burberry, Christian Louboutin, Christopher Kane, entraîneur, Dorteymur, Dior, Dior Men, Dsquared2, Fendi, Giambattista Valli, Gianvito Rossi, Giorgio Armani, Gucci, Manolo Blahnik, Marc Jacobs, Margiela, Max Mara, Miu Miu, Moncler, Moschino, Mugler, Rabanne, Prada, Proenza Shouler, Redemption, Roger Vivier, Salvatore Ferragamo, Simone Rocha et Stella Mccartney.

Bref, des événements «glamour et paillettes» capables de faire parler de Pitti, bien au-delà des frontières transalpines. De retour à Fortezza, le lieu de l'exposition, où plus de 30 000 visiteurs et plus de 18 500 acheteurs venus de 100 pays étrangers Étaient présents : les grands noms du Made in Italy, les marques qui ont choisi de miser sur la durabilité et celles qui ont opté pour des produits très mode avec des matières techniques aussi légères que performantes.

La 96ème édition de Pitti a également donné de l'espace à la créativité d'un marché qui, année après année, est devenu fondamental pour le chiffre d'affaires des marques du monde entier et qui, petit à petit, cherche à s'imposer avec des labels locaux. Le pays hôte de la dernière édition de l'exposition florentine était, en fait, la Chine. Onze designers ont été choisis, dont certains ont étudié à Londres, tels que les designers de Pronounce et Samuel Guì Yang.

Pitti Uomo rassemble des acheteurs venus d'Allemagne, du Japon et d'Espagne

Fondée en 2016 par Yushan Li et Jun Zhou basés à Milan et Shanghai, la marque repousse les limites du concept de "partage des genres", tandis que Samuel Guì Yang exprime sa passion pour la mode en se concentrant sur la façon dont elle permet le contact ou la proximité au corps.

«Le projet Guest Nation est l'une des initiatives phares de la Fondation Pitti Immagine Discovery pour explorer de nouveaux scénarios avec un coefficient élevé de créativité dans la mode d'aujourd'hui», a déclaré Lapo Cianchi, secrétaire général de la Fondation et directeur des communications et des événements spéciaux chez Pitti Immagine.

En bref, Pitti Uomo a proposé cette année un large éventail de marques, des marques de niche et de recherche aux maisons de couture qui ont fait l'histoire du Made in Italy, en passant par les marques qui feront probablement l'histoire de la mode au cours des prochaines années.

«Certains marchés importants se sont développés, comme la France, la Turquie, Hong Kong, la Belgique et la Russie ; d'autres ont perdu quelques points de pourcentage, comme l'Allemagne, l'Espagne, le Japon, les États-Unis et l'Italie», explique Raffaello Napoleone, CEO de Pitti Immagine.

Dans les 15 premiers marchés étrangers, l'Allemagne est toujours en tête, suivie du Japon, de l'Espagne, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de la France, de la Turquie, des États-Unis, de la Suisse, de la Chine, de la Belgique, de la Corée du Sud, de la Russie, de l'Autriche et de Hong Kong.

Cet article a été traduit et édité en français par Sharon Camara.

Photos : Save the Duck, Blauer Usa, Givenchy, FashionUnited

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS