• Home
  • Actualite
  • Retail
  • Hermès rénove et rouvre deux boutiques phares à Lyon et à Paris dans un contexte de développement de son retail

Retail

Hermès rénove et rouvre deux boutiques phares à Lyon et à Paris dans un contexte de développement de son retail

Par Odile Mopin

9 mars 2021

Le 5 mars, la maison française a rouvert les portes de l’une de ses trois boutiques emblématiques, au 17 rue de Sèvres. Situé à l’emplacement de l’ancienne piscine Lutétia, classé monument historique le bâtiment a été repensé par l’agence d’architecture parisienne RDAI qui s’est attaché à mettre à l’honneur les savoir-faire de l’artisanat d’excellence tout en jouant sur la mémoire de l’eau et la lumière. Le magasin initialement ouvert en 2010, abrite sur 1 300 mètres carrés les 16 métiers d’Hermès. Les immenses cabanes de frênes déjà présentes lors de la première mouture ont été conservé dans l’espace central, occupé auparavant par la piscine. Elles s’élèvent jusqu’à la verrière et l’escalier monumental d’origine. La boutique accueille également un espace dédié aux nouveaux métiers de la griffe, Hermès Beauté, parfums et bijoux de mode. Il ouvrira aussi en septembre une place à « petit h », la ligne déco d’objets recyclés issus des archives d’Hermès.

Dix jours auparavant, c’est le magasin emblématique de Lyon, rue du Président Edouard Herriot, qui rouvrait ses portes, revampé et agrandi. Aujourd’hui, le magasin transformé occupe 313 mètres carrés. Comme l’ensemble des boutiques Hermès à travers le monde, il conjugue les codes de la maison avec les caractéristiques des lieux où ils sont installés. A Lyon, l’agence RDAI a mis l’accent sur la soie et les motifs réinterprétés des carrés de la maison. Il s’agit, comme l’indique le communiqué de presse, de renforcer les liens d’Hermès avec la capitale de la soie. Les ateliers dédiés de la maison (regroupés par la holding Textile Hermès et employant 860 collaborateurs) sont installés à Pierre - Bénite, tous près de Lyon.

Ces deux réouvertures font suite à une salve d’inauguration à travers le monde. Sur son marché clé du Japon, Hermès a posé fin février à Tokyo une nouvelle boutique de 500 mètres carrés, en plus de son navire amiral de Ginza. Cette nouvelle vitrine, dans la luxueuse avenue Omotesando est la première à se situer hors d’un centre commercial au Japon. Fin décembre, le sellier français a aussi ajouté des pions en Corée du Sud, Shinsegae à Daegu et a doublé sa surface de vente (600 mètres carrés à Hong-Kong), dans son magasin du centre commercial de Harbour City. Il faut ajouter à ces inaugurations la demi-douzaine de vitrines qu’Hermès à tantôt ouvert, tantôt rénové courant 2020 malgré la crise sanitaire : dans le New Jersey et à Las Vegas, à Stockholm, Madrid, Moscou et Sydney. Sans oublier le lancement de son premier e-store couvrant l’Arabie Saoudite et les Emirats-Arabes-Unis, en octobre dernier.

A ce jour, la maison aligne 306 vitrines dans le monde et 43 ateliers en France. Elle emploie 15 600 personnes à travers le monde, dont 5250 artisans dédiés à ses métiers de la sellerie et maroquinerie, soie et textile, vêtements et accessoires , arts de la table, bijoux, parfums, etc. Son chiffre d’affaires 2020 atteint 6,4 milliards d’euros.

Crédit : Magasin Hermès Lyon, photos par Guillaume Grasset.