Mercato des rédactrices en chef

En janvier dernier, le groupe Les Echos, propriété du pole média de LVMH, prenait une participation importante (60 pour cent) dans le capital de Pelham Media Ltd, une agence française fondée il y a 16 ans.

Pelham Média, c’est une société de communication « éditoriale et digitale » atypique créée par Laëtitia Puyfaucher. Cette entrepreneuse française qui rêvait d’être journaliste, pressentit à l’époque de la création de sa société que le jeu de la communication des grandes entreprises allait considérablement changer dans les années à venir” "J'ai pressenti qu'elles allaient devoir s'entretenir avec leurs clients 24h/7j. Je me suis dit que j'allais le faire pour elles."

Au culot, avec ses équipes, elle soumit alors à ses futurs grands comptes des idées de sujets éditoriaux autour de sujets complexes. L’idée fit mouche. La société comprend désormais 60 salariés pour un CA de 10 milloin d'euros et travaille pour le compte de 70 clients dont 23 sociétés du CAC40 (Renault, Société générale etc.). Son champs d’activité est vaste : édition de contenus premium, animation de site internet, community management, e-réputation, événementiel.

Bénédicte Epinay, responsable du pole luxe du groupe Les Echos

Pour Les Echos, Il s’agissait, grâce à cette nouvelle acquisition, de compléter l’offre “publishing” du groupe qui, en plus de ses activités traditionnelles, propose ses services auprès des TPE-PME, des cabinets d’experts comptables, des entreprises d’audit conseil. Une diversification dans les services qui représentent désormais près de 30 pour cent du chiffre d’affaires du groupe Les Echos.

Par un mouvement quasi mécanique, cette acquisition modifie désormais les équipes éditoriales des magazines du groupe Les Echos : à savoir les Echos Week-End et Les Echos Série Limitée. Résultat, Bénédicte Epinay, jusqu’alors directrice déléguée de la rédaction chargée des deux magazines prend la tête d’un Pôle luxe qui chapeaute toutes les activités du groupe. En 2005, Bénédicte Epinay avait lancé l’hebdomadaire féminin Jasmin aux côtés d’Axel Ganz. Rédactrice en chef du magazine, elle avait participé à la conception et au lancement du titre dans ses aspects éditoriaux, techniques et publicitaires. Avant d’être nommée rédactrice en chef de Série Limitée en 1999, Bénédicte Epinay fut pendant deux ans responsable de la rubrique industrie du luxe aux Echos.

Mercato des rédactrices en chef

Frédérique Dedet, rédactrice en chef de Série Limitée

Gilles Denis, depuis 2008 au sein des Echos où il fut notamment rédacteur en chef adjoint puis rédacteur en chef de Série Limitée, avant de participer aux côtés de Bénédicte Epinay, en octobre 2015, à la création des pages Style, Mode et Culture des Echos Week-End, devient rédacteur en chef des Echos Week-End : il assurera la responsabilité des pages Style et Culture du magazine. Frédérique Dedet, qui occupa respectivement les postes de chef de service Mode et Personnalités au sein de Point de Vue avant de rejoindre L’Officiel en tant que rédactrice en chef magazine, rejoindra dès le 2 mai prochain Série Limitée en tant que rédactrice en chef. Elle sera chargée de lancer dans les prochains mois une nouvelle offre print et digitale du magazine.

Marie José Jalou, rédactrice en chef de l’Officiel

Enfin, conséquemment au départ de Frederique Dedet pour Série Limitée, le magazine L’Officiel, aujourd’hui présent dans 31 éditions internationales, va orchestrer le retour de Marie José Jalou, fille de George et Ully Jalou, fondateurs des éditions qui portent leurs noms. Marie José Jalou fut tout d’abord styliste, puis rédactrice en chef du magazine de 1988 à 2003. Un poste qu’elle abandonna à la mort de son frère en 2003, afin d’assurer le rôle de présidente de la société. Le groupe, dorénavant confortablement installé dans son développement et sa stratégie à l’internationale, sous la direction de Benjamin Eymère, a décidé de donner un nouveau mandat de cinq ans à sa rédactrice en chef mythique pour accompagner le titre jusqu’au cent ans de celui-ci. Un anniversaire qui aura lieu en 2021. La papesse de la mode souhaite inscrire ce nouveau défi « dans la modernité, l’énergie, la compétence et l’échange générationnel », autour d’une équipe éditoriale composée d’Emmanuel Rubin, directeur éditoriale, Vanessa Bellugeon, directrice de la mode et Jennifer Eymère, directrice de la création. Laure Ambroise, auparavant rédactrice en chef magazine de Jalouse (également publié par Jalou Média Group) devient market editor pour les deux titres.

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS