• Home
  • Actualite
  • People
  • Focus carrière : Analyste stratégie & performance chez Vestiaire Collective

People

Focus carrière : Analyste stratégie & performance chez Vestiaire Collective

Par Julia Garel

29 mars 2021

Le secteur de l’habillement recouvre un large panorama de métiers et autant de possibilités de carrières professionnelles. Chaque semaine, pour nourrir ou faire naître de nouvelles vocations, FashionUnited interroge un professionnel sur son travail. Aujourd’hui, réponses écrites de Hugo Salama, Analyste stratégie & performance chez Vestiaire Collective, plateforme e-commerce d'articles de mode de seconde main.

Pourriez-vous expliquer en quoi consiste votre travail ?

Je suis rentré chez Vestiaire avec une casquette marketing/édito avant de pivoter vers des postes plus data. Mon rôle actuel (business performance & strategy analyst) consiste à être le pont entre les équipes data et les équipes business. Extraire la data, la formaliser et la faire parler sont nos tâches quotidiennes. Des exercices de reporting & de planning font également partie de notre poste.

Quel est votre background ? Et êtes-vous autodidacte ou diplômé ?

Je suis diplômé de l’EDHEC [École des hautes études commerciales] en finance d’entreprise. Après avoir fait trois ans en communication financière, j’ai repris un an d’étude à l’IFM, l’Institut Français de la Mode.

Quel souvenir gardez-vous de votre entretien d’embauche et comment vous étiez-vous préparé ?

J’ai un souvenir d’entretiens assez divers (questions ouvertes sur ma personnalité mais aussi techniques) avec beaucoup de parties prenantes différentes. Énormément d’énergie ressortait de ces entretiens.

Votre travail s’arrête-t-il lorsque vous passez les portes du bureau ?

J’essaie un maximum d’approfondir mes centres d’intérêts une fois la journée de travail terminée. Cependant, je consacre une partie de mon temps off à suivre les tendances de mode et de business.

Au quotidien, quel impact a eu la crise liée à la pandémie sur votre travail ?

Il y avait moins de distractions, on était donc plus focalisé sur notre boulot.

Ce que vous préférez et aimez le moins dans votre métier ?

Ce que je préfère : jongler avec les chiffres et les faire parler. Ce que j’aime moins : lorsque les gens me demandent de cruncher [traiter des données] de la data pour eux.

Comment développez-vous et/ou entretenez-vous votre réseau professionnel ?

J’essaie de plus en plus de m’investir sur Linkedin, de poster sur des ruptures intéressantes dans l’industrie de la mode, de rentrer en contact avec des gens « inspirants ».

Un projet professionnel qui vous tient à cœur et que vous souhaiteriez mener à terme ?

Ma propre marque de bikewear / lifestyle.

Avez-vous toujours voulu travailler dans le secteur de la mode ? Quel regard portez-vous aujourd’hui sur cette industrie ?

Adolescent, je considérais la mode comme un véritable vecteur d’identité. Avec le temps, les stratégies de marque de mode m’attiraient énormément : je voulais à minima travailler dans les industries créatives.

Dans dix ans, à quoi pensez-vous que votre profession ressemblera ?

La seconde main sera complètement intégrée dans le secteur de la mode et Vestiaire Collective sera un acteur de référence dans cet écosystème.

Un conseil à donner à un jeune diplômé qui envisage votre métier ?

Compléter sa formation avec des formations en ligne.

Crédit : Hugo Salama.