La mode dans les médias cette semaine : Amazon dans le viseur des syndicats

FashionUnited vous propose de découvrir, chaque vendredi, une revue de l’actualité mode de la semaine. Alors que son fondateur Jeff Bezos occupe la prestigieuse place d’homme le plus riche du monde, Amazon souffre encore d’une mauvaise image en tant qu’employeur. Tout au long de l’année 2018, l’indignation et les mouvements de contestation se sont multipliés pour dénoncer des conditions de travail jugées insoutenables. L’année 2019 débute dans la même ambiance.

Aux États-Unis, les employés de la firme ont lancé une campagne de syndicalisation afin de “protester contre des conditions de travail très critiquées” comme le précise Clubic.com. “Aux États-Unis, les relations entre employés et l’employeur Amazon ne sont pas au beau fixe, et le processus de syndicalisation des employés est en marche”, ajoute le site.

L’activité d’Amazon se porte bien voire très bien comme le confirme les chiffres de l’année 2018. Une activité en hausse qui conduit inévitablement à l’augmentation du nombre de salariés. Clubic.com annonce que “l'entreprise de Jeff Bezos a franchi la barre des 600 000 salariés dans le monde (...) et ce chiffre ne tient pas compte des 100 000 intérimaires (...) pendant les fêtes de fin d'année.”

Une mobilisation en Europe

En Europe également les conditions de travail des salariés d’Amazon sont dénoncées. En Espagne, les salariés ont d’ailleurs entamé une grève “de deux jours juste avant l'Épiphanie, fête pour laquelle les Espagnols s'échangent traditionnellement de nombreux cadeaux”, annonce Le Figaro. Un mouvement qui “réclament des augmentations de salaires et une amélioration des conditions de travail.” précise le quotidien.

Dans un autre article, Le Figaro dresse le portrait de Lina Khan, “La jeune juriste américaine veut attaquer le géant de la distribution pour entrave à la concurrence”. Le site détaille ainsi : “Tout commence en 2017 quand Lina Khan, alors âgée de 27 ans, publie dans une obscure revue universitaire Le Paradoxe antitrust d'Amazon, le tableau le plus complet du pouvoir tentaculaire qu'a acquis l'entreprise”. Une polémique qui pourrait, si elle n’est pas apaisée, ternir l’image d’Amazon au cours de l’année 2019.

Vous voulez en savoir plus sur l’actualité mode? Inscrivez-vous dès maintenant à la newsletter de FashionUnited . Faites comme un réseau important d'entrepreneurs, de chefs d'entreprise, de créateurs, d’acheteurs et autres professionnels de la mode qui reçoivent leur newsletter chaque semaine.

Photo : Facebook Amazon

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS