Rachat de Tiffany : LVMH a levé 9,3 milliards d'euros à des conditions très avantageuses

Paris - Le groupe de luxe LVMH a levé 9,3 milliards d'euros mercredi sur le marché obligataire afin de financer l'acquisition du joaillier américain Tiffany, à des conditions financières particulièrement avantageuses, a-t-on appris jeudi.

L'opération a porté sur deux émissions, l'une de 7,5 milliards d'euros d'obligations libellées en euros, et l'autre de 1,8 milliard d'euros libellés en livre sterling, en sept tranches dont les échéances allaient de 2 à 11 ans, et son coût global s'est élevé à 0,05 pour cent, a précisé à l'AFP Clémentine Tassin, directrice de la trésorerie et des financements chez LVMH.

Cette importante levée de fonds sur le marché obligataire a fait l'objet d'une forte demande de la part des investisseurs institutionnels français et européens en particulier, a-t-elle indiqué, de l'ordre de 27 milliards d'euros, soit le triple du montant effectivement émis.

« Nous avions mis en avant le fait que ce serait la seule transaction en euros de taille significative, pour l'acquisition de Tiffany », ce qui a généré un fort intérêt, a estimé Mme Tassin. « Cela montre à la fois les liquidités impressionnantes dont disposent les marchés financiers, et combien cette émission était attendue. »

Le reste des 16,2 milliards de dollars que le numéro un mondial du luxe va débourser pour racheter le joaillier américain sera financé par du numéraire existant et des billets de trésorerie, à des taux négatifs, ce qui pourrait donner un coût global proche de zéro ou même légèrement négatif, a-t-elle indiqué.

Sept banques, Bank of America, Citibank, Natixis, Crédit agricole, Société Générale, Deutsche Bank et HSBC, ont coordonné l'opération. (AFP)

Photo : Unsplash

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS