Paris - Porté par une forte demande en Asie Pacifique, le géant français des cosmétiques L'Oréal a vu ses ventes bondir de 11 pour cent et dépasser les attentes au troisième trimestre, dopées notamment par sa division Luxe.

Le chiffre d'affaires a atteint 7,183 milliards d'euros (+7,8 pour cent à taux de change et périmètre constants), a indiqué le groupe dans un communiqué mardi. Un chiffre supérieur au consensus des analystes interrogés par Factset, qui anticipaient 7,039 milliards d'euros.

A données comparables, il s'agit d'un « niveau record depuis plus de 10 ans », s'est félicité Jean-Paul Agon, le PDG du groupe, cité dans le communiqué. « Ce rythme élevé de croissance est maintenu dans un environnement qui reste contrasté. »

L'Oréal Luxe, la branche dédiée aux produits de beauté haut de gamme, avec ses marques phare Lancôme, Yves Saint Laurent, Giorgio Armani et Kiehl's, a de nouveau porté la croissance (+18,4 pour cent à 2,752 milliards d'euros).

Cette division a profité de lancements réussis dans les soins de la peau comme dans les parfums, avec notamment « l'excellent démarrage de deux nouvelles fragrances féminines, Idôle de Lancôme et Libre de Yves Saint Laurent », cite le communiqué.

Les parfums sont vus comme un vecteur de croissance pour le groupe, et ce d'autant plus que la demande en Chine est attendue en forte hausse. L'Oréal a ainsi récemment annoncé l'acquisition des marques Mugler et Azzaro auprès de Clarins, pour un montant non divulgué.

Amélioration en Europe de l'Ouest

Toutes divisions confondues, les ventes de L'Oréal s'établissent à 21,99 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, en hausse de 10,7 pour cent (+7,5 pour cent à données comparables).

Par zones géographiques, la région Asie-Pacifique mène la danse avec un bond des ventes de 27,1 pour cent à 2,28 milliards d'euros, ce qui en fait le marché principal de L'Oréal. « Toutes les divisions sont en croissance à deux chiffres », précise L'Oréal.

Si, en Amérique du Nord, le contexte est moins favorable, il n'en va pas de même en Europe de l'Ouest. La région a en effet connu une amélioration, avec une hausse des ventes de 3,9 pour cent (+3,2 pour cent à taux de change et périmètre constants) à 1,928 milliard d'euros, bénéficiant notamment de la croissance des marques Kiehl's et Giorgio Armani au troisième trimestre. (AFP)

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS