• Home
  • Actualite
  • Business
  • L'homme d'affaires Michel Ohayon en négociations exclusives pour racheter Gap France
L'homme d'affaires Michel Ohayon en négociations exclusives pour racheter Gap France

Business

L'homme d'affaires Michel Ohayon en négociations exclusives pour racheter Gap France

Par AFP

16 avr. 2021

Paris - L'homme d'affaires bordelais Michel Ohayon, via son fonds FIB, est entré en "négociations exclusives" pour racheter les 21 magasins français de l'enseigne de prêt-à-porter américaine Gap, selon un communiqué jeudi.

En octobre dernier, Gap avait annoncé envisager la fermeture de ses magasins en France, au Royaume-Uni, en Irlande et en Italie d'ici à juin 2021. Jeudi, la Financière immobilière bordelaise (FIB), fonds de l'homme d'affaires Michel Ohayon, a annoncé que sa division "Hermione People & Brands" était entrée en "négociations exclusives avec Gap Inc. pour l'acquisition de Gap France et afin d'opérer en tant que franchisé en France".

"Les parties étudient également d'autres opportunités potentielles sur certains marchés européens", précise également le communiqué. Cette offre de reprise "concerne les 21 magasins de la marque GAP en France ainsi qu'un minimum de 358 salariés" sur 372, indique le groupe.

"Nous avons l'ambition de redonner à la marque sa désirabilité auprès des consommateurs et de conduire Gap France vers une nouvelle croissance durable lui permettant de retrouver sa place parmi les plus grandes enseignes leader du marché hexagonal. Nous prévoyons ainsi de doubler de taille en France d'ici à deux ans", a commenté Samuel Alimi, vice-président de Hermione People & Brands.

"Cette proposition de transaction découle de la revue stratégique de certains marchés européens lancée par GAP Inc. à l'automne dernier. Elle permettrait à GAP France de s'appuyer sur le savoir-faire de Hermione People & Brands qui détient un portefeuille d'enseignes phares dans le secteur de la distribution (Camaïeu, La Grande-Récré, 22 magasins affiliés Galeries Lafayette)", ajoute le communiqué.

"Les instances représentatives du personnel ont été informées du projet. La transaction est également soumise à l'accord des autorités de la concurrence et pourrait aboutir d'ici cet été", indique la FIB. Selon Sophie Cuny, ex-déléguée syndicale FO, les salariés avaient été prévenus mardi.

Début mars, Rallye, la maison mère lourdement endettée de Casino, avait annoncé être entrée "en négociation exclusive" avec la Financière immobilière bordelaise afin de céder l'enseigne Go Sport pour 1 euro. (AFP)