Paris - Le groupe de luxe Kering a tiré 655,6 millions d’euros de la vente de 5,9 pour cent du capital de l’équipementier sportif Puma, dont elle continuera de détenir 9,8 pour cent, selon un communiqué mardi.

Le groupe de François-Henri Pinault avait annoncé lundi le lancement d’une cession d’un “bloc” d’environ 8,8 millions d’actions qu’il détenait dans Puma, représentant environ 5,9 pour cent du capital, “dans le cadre d’un placement auprès d’investisseurs qualifiés”.

Mardi, il a annoncé le “succès” de l’opération, précisant que le montant de l’opération s’élevait à 655,6 millions d’euros, correspondant à un prix de cession de 74,50 euros par action Puma, soit en-dessous du prix du marché. Lundi soir à la Bourse de Francfort, le titre avait clôturé à 78 euros par action.

“Le produit net de la transaction sera affecté aux besoins généraux de Kering et renforcera encore davantage sa structure financière”, est-il précisé. A la suite de cette transaction, Kering détiendra une participation de 9,8 pour cent au capital de l’équipementier, dont il avait pris le contrôle en 2007. Le groupe avait décidé en 2018 de céder 70 pour cent de ses titres Puma à ses actionnaires, afin de se recentrer sur ses activités Luxe. (AFP)

 

Related Products

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS