François-Marie Grau : les premières réactions du Délégué Général de La Fédération du Prêt-à-Porter Féminin

Péril en la demeure. Contacté par FashionUnited.fr le 16 mars avant les annonces de confinement du Président Macron, François-Marie Grau dresse un premier scénario pour les semaines à venir et leur impact inévitable sur les entreprises de mode.

« A ce jour, il est évidemment trop tôt pour donner un bilan chiffré, mais l’on sait déjà que tout ceci va avoir un impact catastrophique sur nos entreprises. La mode, un secteur d’affaires très internationalisé, composé d’une très grande majorité de petites PME et de TPE est par essence très exposée. Certains grands magasins annoncent déjà des baisses de chiffre d’affaires de 50 à 60 pour cent depuis une semaine. Juste avant le pic de la crise, les salons de l’amont de la filière qui ont pu se tenir, comme Première et Texworld ont connu une baisse de leur visitorat très importante. Aujourd’hui, tous les événements et salons du secteur sont annulés les uns après les autres ».

Le responsable mentionne par ailleurs le blocage très prévisible des approvisionnements : « Certes, la Chine est en train de reprendre le travail. Mais beaucoup d’autres pays de confection sont ou vont être touché par la pandémie, à commencer par la zone Euromed. Sans parler du Made in Europe, soit notamment l’Italie, l’Espagne, le Portugal ou encore les pays de l’Est. D’ici quinze à un mois, les marques vont être confrontés à des difficultés de cette nature. Il y a aura des retards d’approvisionnements, des blocages des conteneurs.

« Nous demandons le dégrèvement des charges »

Pierre – François Le Louët, le Président de la Fédération l’a écrit dans son édito titré « Tenir ensemble » à la « Une » du site de l’organisme : « Productions suspendues, magasins fermés, transports ralentis… l’épidémie de Covid-19 qui nous touche a des conséquences immenses sur nos entreprises. Dès le début de la crise, j’ai alerté les autorités sur l’impact qu’elle aurait sur l’ensemble de l’écosystème de la mode, déjà lourdement touché par les récents événements sociaux. Nous avons demandé la mise à disposition de ressources extraordinaires pour soutenir vos entreprises et leurs emplois ».

Mais les mesures d’aides aux entreprises prises par les Pouvoirs Publics seront-elles suffisantes ? « Pas pour tout le monde, estime François-Marie Grau. Il est urgent que le gouvernement prenne la mesure de l’urgence dans laquelle se trouve déjà certaines de nos entreprises. Nous demandons le dégrèvement des charges sociales et pas seulement leur étalement. Car pour les sociétés qui n’ont plus de revenu aujourd’hui, cela ne sert à rien, cela revient à reculer pour mieux sauter ».

Pour en savoir plus sur les impacts du Covid-19 liés au secteur de la mode en France, rendez-vous sur notre page dédiée.
Pour ne louper aucune actualité internationale liée au Covid-19, rendez-vous sur notre page en anglais
.

crédit : Fédération Française du prêt-à-porter féminin.

 

Sur le même sujet

 

PLUS D'ACTUALITÉ

Les dernières annonces d'emploi

 

LES PLUS CONSULTÉS